Les 4 de Liverpoule Rubrique What a biotiful world Isabelle Camus Serial blogueuse
Jugeote

What a Biotiful World! Le nouveau site d’une serial blogeuse pour un monde plus bio

Isa, c’est mon amie. Nous nous sommes rencontrées au lycée il y a…. quelques années, quand avec les Sex Pistols, Téléphone ou Police en fond sonore, nous formions une équipe de choc rivées aux poignées du babyfoot de notre troquet préféré. Le temps file, c’est une banalité de le dire, mais à y penser, ça laisse toujours perplexe !

Véro et Isa 2

Isa, telle je l’ai connue, telle elle est restée. Ça aussi ça peut laisser perplexe. Ça pourrait même être pris dans le mauvais sens… Pas du tout ! Ce que je veux dire c’est que toutes les qualités qui caractérisent la jeunesse : les rêves et l’envie de les vivre, la révolte, la passion, l’enthousiasme effréné… eh bien elle les a gardés. Et tout ça, confrontée à la vie, aux expériences heureuses ou malheureuses, ce n’est pas donné à tout le monde.

Pour elle, pas de sectarisme, elle est aussi à l’aise avec ses congénères qu’avec les plus jeunes de la génération Y ou Z  dont elle partage l’idéalisme, les projets… et la geek attitude.

C’est d’ailleurs entourée d’une joyeuse bande de journalistes et de blogueurs black, blanc, beur, british qu’elle avait fondé le média My Global Bordeaux. Un chouette site qui parlait de Bordeaux, de musique, de cinéma, d’actualités, d’énergies renouvelables aussi, et du vélo, toujours, avec un vrai ton et plus de 1000 visiteurs par jour (en moins d’un an et en mode indépendant, c’est plutôt honorable !).

my-global-bordeaux-logo-Isabelle Camus-

Mais le site, s’il était (re)connu et apprécié sur la place locale voire au-delà, est malheureusement tombé sur l’autel implacable de la gestion et de la tyrannie des chiffres, jusqu’à sa liquidation financière un an plus tard.

Il y a quelque 10 ans de ça, après avoir travaillé dans le livre, le disque et le dvd, puis repris, à 44 ans, des études dans l’édition et la librairie, Isabelle avait eu l’occasion d’intégrer le monde du journalisme par la porte de la correspondance de presse des pages locales du quotidien régional Sud-Ouest. Son lieu d’investigation, les Chartrons. Un quartier qu’elle sillonnait et qu’elle sillonne encore, de long en large et en travers, sur son inséparable vélo. Surfant avec curiosité sur les nouvelles technologies, elle sera même une des premières à créer son blog sur la plate-forme numérique de Sud-Ouest. Mais là encore, avec son caractère entier et son esprit rebelle, elle finira par s’insurger contre le statut précaire de correspondant :

« Payé des clopinettes, chronophage, peu reconnu, c’est finalement du bénévolat camouflé qui en plus pique la place à de potentiels jeunes journalistes ».

Pourtant son style, sa curiosité, sa perspicacité, le choix de ses sujets sont remarqués par d’autres médias. Elle écrit sur Aqui.fr, dans Spirit et crée son propre blog Chartron’s place to be où elle épingle ses coups de coeur, ses coups de gueule, bref, diffuse des infos tous azimuts sur ce quartier en bordure d’eau où elle vit depuis plus de 30 ans.

L’échec (mais comme disait Mandela, « soit on réussit, soit on apprend ») de My Global Bordeaux aurait pu la détourner de cette voie (« Bon, ça a failli », avoue-t-elle)… mais que nenni ! Avec quelques anciens de l’équipe désireux de continuer, amoureux des mots, de musique, de photos, de sujets alter, puis de nouveaux venus au gré des hasards, des envies et des rencontres, elle propulse sur le net le site Jugeote… « pour ceux qui en ont ! ».

Jugeote, le webzine qui en a- Bordeaux-Isabelle Camus & co

Sur Jugeote, le webzine qui pense que tout un chacun en est doté et qu’elle peut changer le monde, les sujets sont éclectiques. On y parle musique, concerts et événements bordelo-bordelais, mais pas que… littérature, photos mais aussi actualité, écologie, solidarité, projets innovants et originaux qui sont susceptibles de nous faire, mais oui, rêver la vie ! Le nombre des visiteurs décolle rapidement, au fur et à mesure des publications.

Malgré tout, arrive un moment où il faut bien gagner sa croûte. Arrivée au bout de ses ressources personnelles, Isabelle ne peut plus s’autofinancer pour informer, dans une société où aujourd’hui la majorité des gens a pris l’habitude sur fond de profusion de journaux gratuits, de blogs et de web-magazines… de confondre information et communication, articles et publi-reportages et de préférer le buzz aux sujets de fond, le tout sans mettre la main à la poche. Aujourd’hui, s’adapter ou mourir est le lot qui frappe nombre de médias terrassés par la gratuité, les baisses des recettes publicitaires, mais aussi les nouveaux usages.

Avec What a Biotiful World, notre « serial blogueuse » anglophile a entrepris de mettre en place un blog professionnel traitant d’écologie et de vision globale (elle qui militait déjà bien avant l’heure, fut souvent à ce sujet, la cible de nos amicales railleries). Car si le bio est une niche porteuse (et c’est tant mieux!) qui attire de plus en plus de gens, elle colle à 100% à sa personnalité et à sa manière de vivre, loin de toute posture.

De fait, comme elle aime à le souligner, « dans biologique, il y a bio et logique ». Pour elle, c’est bien une question de bon sens (de Jugeote !) que de respecter tout notre écosystème. De la graine à l’assiette, les hommes comme les bêtes (elle est végétarienne depuis plus de 20 ans), les consommateurs comme les producteurs, on retrouve tout ça dans sa bio/graphie.

biotiful

Mais -c’est dit-, ce sera désormais dans du « gagnant-gagnant », sur des sujets en relation avec le Bio au sens large du terme comme elle l’explique dans sa rubrique « Allez fais reset« , via des partenariats lui permettant de créer son emploi, son propre mode de fonctionnement indépendant et de se mettre ainsi réellement en situation d’entreprise. Elle compte bien monétiser ses publications à travers les divers médias qu’elle a mis en place, les projets qu’elle met en oeuvre et les innombrables relations qu’elle a su tisser.

En guise de conclusion, laissons-là s’exprimer, car c’est encore elle qui définit le mieux la portée de son nouveau bébé What a Biotiful World :

« Il s’agit de parler de sujets répondant aux urgences et aux problématiques de notre temps. On est obligé de prendre le taureau par les cornes, de s’organiser et surtout de cesser de cultiver aussi bien avec des pesticides que ce pessimisme ambiant paralysant. Je veux que mon blog démontre que de cette crise émergent des solutions, qu’il provoque des réactions euphorisantes et qu’il accompagne le fait que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir vivre autrement ! ».

Isa c’est mon amie. Elle veut rendre le monde plus bio et je lui souhaite bonne chance dans sa toute nouvelle aventure.

➤ what a biotiful world.com

➤ https://www.facebook.com/biotifulworld/

➤ https://twitter.com/monbiotifulblog