Lancement des bateaux bus ou BatCub TBC à Bordeaux auquel Serial blogueuse était conviée
Serial Blogueuse

Et tester le BatCub, au lever du jour, en avant-première, avant sa mise en service le 2 mai 2013

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit le dicton. En ce matin du 21 avril 2013, plus que d’habitude (car avec l’âge le sommeil perd de son emprise) en phase avec la sagesse populaire, car réveillée à 5 heures, j’étais sur mon vélo, fraiche et pimpante comme une rose à peine éclose, pédalant sur les quais, une demi-heure avant 7 heures 😉

Rejointe à mi-chemin par l’ami photographe et son mini-vélo, qui devait officier (l’ami pas le vélo) pour illustrer le sujet qui nous voyait aussi tôt à pied d’oeuvre : effectuer en avant-première le trajet intégral de la nouvelle navette fluviale. En d’autres termes, fin prête à tester le nouveau mode de transport de la CUB, digne d’un véhicule de super héros signant son nom d’un B qui veut dire BatCub !

Le froid, l’effort (entre les Chartrons et le ponton Yves Parlier, quai de Queyries, il y a quand même la montée juste avant le pont de Pierre qui dilate bien les poumons) et la beauté du jour qui se lève, eurent vite fait de nous réveiller tout à fait.

Aquatique et attractif

L’idée étant de vivre l’expérience comme une mise en situation réelle, c’est donc avec mon vélo que j’embarquais sur le catamaran où allaient se mélanger professionnels du transport (Keolis), journalistes, mais aussi habitants tirés au sort, et bien évidemment membres et élus de la CUB spécialistes des transports et des mobilités tels Michel Duchène et Clément Rossignol ainsi que son président, Vincent Feltesse, arrivé le Blue Cub (= le VCub bleu) à la main.

La magie du soleil levant, son reflet sur la Garonne, les nuances du ciel, la beauté de la ville (surtout rive gauche), la majesté des ponts de part et d’autre (vous verrez, vous aussi ça vous rendra poètes !), ajouté au fait de fendre les flots, ont vraiment fait de cette expérience un moment intense.

Et peu importe les raisons pour lesquelles on va emprunter le BatCub : travail, loisir, shopping, tourisme, et même si la traversée d’une rive à l’autre ne dure que 4 minutes, c’est un peu une impression de vacance(s) qui vous gagne.

Le BatCub en chiffres et en escales

45 places assises, 2 emplacements fauteuils roulants et 6 vélos possibles. 4 escales en connexion avec le réseau TBC, 4 minutes de traversée d’une rive à l’autre comme on vient de le voir, le tout pour 1 euro 40, tels sont les chiffres qui caractérisent ce nouveau mode de transport nous rappelant  que Bordeaux est une ville d’eau. Et pour tout savoir sur les escales et les connexions avec le bus, le tram et même le VCub avec cartes à l’appui, c’est ☞ ICI 

La mise en service au public des 2 catamarans hybrides, se fera le 2 Mai, à partir de 7 heures du matin. Alors en attendant, et pour vous faire patienter, voilà quelques photos signées Julien Thore, qui vous donneront un avant-goût de la liaison rive-gauche/rive-droite sur l’eau, de Lormont à Stalingrad, en passant par les Chartrons et les Quinconces ///

Le bateau bus signé d'un B qui veut dire BarCub

☞ https://www.facebook.com/media/set/?set=a.316268648501405.1073741835.217070178421253&type=1

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • […] Et tester le BatCub, au lever du jour, en avant-première, avant sa mise en service le 2 mai 😉 Local Publié le avril 22nd, 2013 | par Isabelle Camus L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit le dicton. Le pavé de trottoir en terre cuite, typique des rues de Bordeaux, est en train de faire son grand retour. […]

  • […] De 7h du matin à 19h, les navettes relieront la rive-droite et la rive-gauche avec un départ toutes les quinze minutes. A quoi on peut rajouter, si on n’est pas pressé, une balade de 40 minutes histoire de faire le circuit complet de la Bastide à Lormont. Pour un historique de ce dossier dont j’ai déjà parlé à moultes reprises, car le sujet, comme tous ce qui touche à la  qualité de vie et à l’identité de ma ville, me tient à coeur, jeter un coup d’oeil  ☞ ICI et ☛ ICI […]