Energies renouvelables photovoltaïque autoconsommation Open source
Jugeote

Sobriété énergétique : Quand DARWIN let the « MIUSEEC » play

Il y a les mots, et il y a les actes. Il y a les théories et il y a les mises en application. S’il faut bien partir des premiers pour aboutir aux  seconds, le risque prévaut souvent de se cantonner aux intentions, compromettant la réalisation et la concrétisation de beaucoup d’idées. Avec Darwin, l’éco-système de la caserne Niel, pas de danger, on est loin du blabla et de la procrastination.

Un projet en pousse un autre, et les faits souvent le prouvent, ils sont, la plupart du temps, largement suivis d’effet. Ce n’est pas de l’exagération ou de l’aveuglement  que de le dire, mais bien une constatation quant à la motivation, l’investissement  et la conviction qui depuis le début, sous-tendent la vision du projet Darwin et son développement.

Darwin, une ancienne caserne éco-réhabilitée

Lorsque, en 2010, le groupe Evolution  envisage d’entreprendre l’éco-rénovation d’un patrimoine bâti ancien en vue de proposer un programme d’activités tertiaires et commerciales, avec en filigrane, une volonté d’exemplarité énergétique et écologique, certains ont douté, se sont moqué, ont critiqué… d’autres y ont cru, suivi, aidé. Anyway !

Aujourd’hui, beaucoup d’énergie (humaine), de lobbying (il faut en faire pour convaincre quand rien de similaire n’existe) et d’argent plus tard, Darwin fête ses 2 ans d’activité et l’équipe fondatrice, grossie de ses partenaires et de ses collaborateurs (sans compter le public chaque jour plus nombreux qui fréquente les lieux) s’avère plus que jamais déterminée à cultiver ses idées précurseurs mêlant économie, activités entrepreneuriales, alternatives, innovations et écologie.

La maîtrise énergétique en est une. Primordiale. Essentielle pour la cohérence de sa démarche dans sa globalité. En phase avec les urgences de notre époque mutante en crise.

MIUSEEC, un vrai « coach écolo »

Alors que s’ouvrent aujourd’hui, les 16èmes Assises de l’énergie, présentées comme le plus grand rendez-vous des collectivités locales françaises dans le domaine de l’énergie, Evolution vient de franchir un nouveau cap dans l’innovation, après avoir inauguré, hier, MIUSEEC (prononcez « miousic » comme en anglais) une interface numérique unique.

Un outil à la fois pédagogique et ludique, conçu pour piloter la performance énergétique des installations du site et destinés à mesurer l’impact écologique des usages de ses occupants.

Parce que le plus performant des bâtiments en matière de sobriété et de basse consommation, ne peut pas l’être sans une implication collective, la démarche est de faire participer chaque habitant à la diminution du coût environnemental global, tout en préservant la qualité de son cadre de vie.

DU PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION

Un projet fondé sur une approche participative, couplé à l’installation de 480 m2 de toiture photovoltaïque en autoconsommation, faisant de Darwin un producteur d’énergie renouvelable (83 000 kWh annuels) apte à couvrir une partie de ses propres besoins.

Autant de perspectives auxquelles la Région Aquitaine a apporté une aide financière conséquente, soit 150 000 euros, pour un coût total de 250 000 euros.

Alain Rousset, venu poser symboliquement le premier panneau photovoltaïque, matériaux fabriqué en Normandie par la  Scop SNCA  et installé par TCE Solar, basé à Bidart, a été plus que conquis par sa visite des lieux.
Séduit par le côté « démonstrateur » et exemplaire, à la fois entrepreneurial et militant, de Darwin, il a mesuré l’impact qu’un tel projet pouvait représenter en matière d’inspiration pour les jeunes, appelés à sortir d’un gaspillage énorme. Allant même jusqu’à dire qu’il s’apparentait à du service public…

Si ça c’est pas un compliment qui donne du sens et renforce la conscience d’être sur la bonne voie… Allez les Darwiniens ! Maintenant y’a plus qu’à !  Faut y aller, s’y mettre et let the « Miuseec » play !

Ah oui ! Petit détail ! Tout ce que fait Darwin est en Open Source !

 

error1904

À propos de l'auteur

Isabelle Camus

Blogueuse en série, obsédée textuelle anglophile, bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats, elle partage sa vie avec Clifton, son rouquin, câlin, taquin de félin.

1 Commentaire

Laisse un commentaire ! Le dieu des blogueuses en série te le rendra !

I Blog You

Isabelle Camus (comme Albert) née un 13 juillet (comme Simone Veil). Blogueuse en série éclectique, obsédée textuelle assumée, vélo reporter rébiolutionnaire, à la pointe de mon stylo, je me plie en quatre pour te faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Vie de quartier, Cause des Femmes et Bien-être animal
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse
error

Alors, on est pas bien ensemble ? Allez ! Clique et follow me !