OUM Bordeaux Rock School Barbey Manu Pallman
Le 15 mars 2016, à la Rock School Barbey se produisait pour la 1ère fois à Bordeaux, OUM, la radieuse, la solaire, la lunaire, la jazzy, la bluesy sahraouie qui aura su scotcher, 1 jour plus tard, a capella, le Grand Journal de Canal +. Au concert, notre photographe Pallman y était, scotché lui aussi, jugez plutôt !
Jugeote

OUM, solaire et lunaire, jazzy et bluesy

Au confluant des influences, Oum, qui n’est pas un dauphin (ref : Oum le dauphin blanc, série télévisée d’animation française diffusée en 1971 que les babyboomers amateurs de chocolat Galak et de Michel Legrand connaissent bien) nous a conviés à une balade envoûtante et dépaysante aux confins du désert.OUM by Pallman
C’est dans une ambiance un peu Jazzy que Oum, fille de saharaoui, héritière de l’âme du Maroc, nous a délectés de sa voie harmonieuse.
Quand de temps en temps on résonné les youyous,  longs cris aigus et modulés que poussent les femmes d’Afrique du nord ou juives séfarades, femmes du Moyen-Orient et de certains pays d’Afrique subsaharienne pour manifester une émotion collective forte lors de rassemblements : généralement la joie (dans les mariages et autres festivités, notamment pour accompagner la danse orientale), mais aussi le deuil.
Oum respire le bonheur, la générosité, le partage et c’est pieds nus qu’elle se lance à l’assaut du public.

Même si je n’ai rien compris aux textes, j’ai adoré le style mélancolique, jazzy et musique du monde de son second album « Zarabi« .


Bref, j’ai adoré ! Et plus qu’en mots, j’ai choisi, emballé, de vous faire partager en photos le passage à Bordeaux pour la 1ère fois (et j’espère pas la dernière) de Oum, l’envoûtante.

Catégories