What a biotiful world

L’économie de la connaissance pour les Nuls #1

Gabriel Miquet-Grivet sous le feu des questions d'Isabelle Camus
Tea time entre un infopreneur passionné et une serial blogueuse intéressée par le sujet de l’économie de la connaissance

Pendant longtemps Marketing a été un gros mot pour moi. Mais ça c’était avant ! Car il faut savoir que cette discipline, destinée à influencer le comportement des consommateurs pour mieux faciliter la commercialisation d’un bien ou d’un service a sacrément évolué.

Alors qu’il n’y a pas encore si longtemps le but était uniquement de faire, de manière unilatérale, du profit à tout prix, maintenant rentre en ligne de compte la valeur apportée au consommateur saupoudré de bienveillance, de sens des valeurs et de partage.

C’est en tout cas, ce que revendique le webmarketing appliqué dans l’univers de l’infoprenariat, alternative à un mercantilisme sans éthique, avec pour valeur ajoutée, comme j’en ai parlé dans mon article précédent*, la possibilité de vivre de sa passion.

Les ficelles d’un nouveau métier

Comme me l’expliquait Gabriel Miquet-Grivet lors de notre 2ème rencontre programmée pour développer plus avant ses techniques de pro, l’infoprenariat monétise la connaissance en la rendant accessible au plus grand nombre via des outils divers : vidéos,  web conférences, formats audio, séminaires, e-books… en mode virtuel ou en présentiel.

Un modèle de business, (encore un mot vis-à-vis duquel je suis en train de progressivement changer…) qui donne la possibilité de bénéficier d’un cours particulier au prix d’un cours collectif, voire gratuitement.

La gratuité tenant une place importante chez les infopreneurs, pour attirer, créer et fidéliser une communauté en vue de déboucher (c’est le but) sur la vente de produits de formation. Et c’est là toute la différence entre un blogueur qui se fait plaisir (moi pendant longtemps) et un entrepreneur du web qui a décidé de gagner sa vie en faisant ce qui lui plait (moi maintenant).

Par exemple : vous adorez cuisiner et de plus vous êtes végétarien (en voilà une idée qu’elle est bonne 😉 ) !  Vous décidez de créer un blog, une chaine YouTube, une page facebook pour transmettre par l’entremise de vidéos, vos recettes et vos astuces.

Sachant que entrepreneuriat compte deux écoles : celle dont le but est prioritairement de faire de l’argent, et l’autre ayant une approche plus humaniste, donc plus engagée et dotée d’un message à partager. Comme mon exemple, et comme l’est l’approche de Gabriel, très développement personnel des affaires et part de l’individu, de sa mission de vie, de ses passions pour créer un projet personnalisé, en phase, cohérent et apportant une vraie valeur finale au client.

Voilà ! Vous êtes prêt, c’est la base, c’est suffisant pour commencer votre aventure !

L’effet levier de la formation en ligne

Maintenant avant d’aller plus avant, afin de détailler et de hiérarchiser les choses, la vision de cette vidéo est nécessaire pour maîtriser les termes et les définitions du webmarketing enrichies de quelques stratégies indispensables :

Alors je récapitule ! Vous savez donc maintenant que pour se lancer et monétiser son activité (blog de cuisine végétarienne ou autre), il suffit d’une page FB et/ou d’une chaîne YouTube, d’un smartphone pour faire ses vidéos, d’un auto-répondeur pour communiquer avec ses prospects et d’un module de paiement pour vendre ses produits de formation (Paypal, Stripe…).

Minimum d’équipement qui demande peu d’argent, mais, attention, qui requiert beaucoup de temps et une certaine connaissance des outils de montage pour faire des vidéos sympas. Pas de panique ! On les trouve soit en appli pour smartphone et tablette, soit sur PC (Movie maker) ou Mac (IMovie) et la planète web regorge de tutos pour s’auto-former.

Oui, le numérique est réellement un outil de levier formidable, tout comme l’infoprenariat, ce monde où le pouvoir est dans la liste, et où on ne gagne pas de l’argent sur le dos des gens, mais en les aidant.

Nous arrivons à la fin du second article de cette trilogie. En effet, un troisième et dernier article arrive, pour vous donner les clefs d’un plan de création d’une activité d’infopreneur. Ce que peut-être, suite à ce que vous venez de lire et d’entendre, vous avez désormais envie de devenir 😉  Dites-le moi. Faites-moi part de vos impressions. Vos retours m’intéressent 🙂

*GABRIEL MIQUET-GRIVET OU L’ITINÉRAIRE D’UN DÉTERMINÉ QUI A FAIT LA NIQUE À LA FATALITÉ

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire