Serial Blogueuse

Quelques idées de LIVRES pour faire bouger les lignes

On dit qu’une photo vaut mille mots. Pourtant, y’a pas photo, les mots, même s’il ne sont pas la chose (poke Diderot et Krishnamurti), gardent ce pouvoir immense dans un monde où l’image est reine, de brasser nombres d’idées, matière pour l’humanité de grandir, d’agir et de s’assagir. Les bons livres ne contiennent-il pas en eux-même, non seulement la promesse de l’ivresse d’un texte, mais aussi le ticket intellectuel pour (quelle que soit notre quête) s’évader, vibrer, imaginer, s’inspirer, s’instruire, se construire, se distraire, s’engager, voyager dans sa tête, voire faire évoluer les mentalités et transformer certaines réalités ?

L’idée m’est venue, tandis que je tombais en arrêt, juste avant les fêtes, devant la vitrine de la librairie Mollat, qui aurait très bien pu être celle de la Machine à Lire ou de la Zone du Dehors, dans une mise en avant d’un florilège de thèmes qui me sont chers : la cause des femmes, les chats, la nature, le végétarisme, l’état du monde, les Indiens… d’en faire d’abord une photo, puis un article pour mieux les promouvoir et faire en sorte que pour tous ces sujets ce soit tous les jours Noël !

Des livres pour changer la vie et les stéréotypes

LES FEMMES QUI S’ENGAGENT SONT DANGEREUSES 
Auteur : Catherine Valenti
Roselyne Bachelot-Narquin (Prefacier)
Editeur : Editions Gründ

Des livres et des femmes engagés
Et Simone de Beauvoir en couv d’un livre qui réécrit l’histoire.
Souvent dans l’ombre, parfois au risque de leur vie, les femmes se sont opposées à l’ordre établi : par leurs écrits contestataires, leurs actes résistants, leurs combats politiques, leurs recherches révolutionnaires ou encore leurs productions artistiques, l’engagement au féminin est pluriel, et incroyablement méconnu.
Il existe, pourtant, davantage éclairé depuis le début du siècle dernier, et, espérons-le, pour longtemps encore ! A travers vingt-sept portraits de femmes d’exception, issues de tous horizons, cet ouvrage se propose de retracer l’histoire de l’engagement au féminin.
De Marie Curie, première femme à obtenir le prix Nobel de physique en 1903, à Inna Shevchenko, jeune militante ukrainienne qui mène avec les Femen un combat atypique pour l’égalité, en passant par Lucie Aubrac, Françoise Sagan, ou encore Malala Yousafzai, les femmes n’ont cessé de s’engager pour réécrire l’histoire.
Premier d'une série de livres du Collectif féministe Georgette Sand
Panthéon, Histoire, mémoire : où sont les femmes ?

NI VUES NI CONNUES

Georgette Sand (Auteur), Collectif (Auteur)
Préface de Michelle Perrot • Postface de Pénélope Bagieu
Editions Hugo & Compagnie

« Parce qu’il est parfois difficile de trouver la Wonder Woman qui sommeille en nous, chez Georgette Sand, elles ont pensé que nous avions bien besoin de modèles. Des femmes fortes, libres, indépendantes, qui ont bravé les obstacles, envoyé valser les diktats et changé le monde.

À l’inverse, il est aussi bon de savoir que les femmes ne sont pas toutes de douces agnelles. De la légende noire factice à la vraie dictatrice sanguinaire, leur noirceur peut être réelle. Une femme peut être un tyran comme un autre !

Où sont ces femmes ? Si elles existent bel et bien, elles n’ont pas toujours leur place dans nos livres d’Histoire, les programmes scolaire, les piédestaux de nos squares ou les documentaires télévisés.

Ces femmes, Georgette les a cherchées, et telle une fabuleuse chasse aux trésors sur tous les continents et à toutes les époques, les ont recensées par centaines dans le tumblr Invisibilisées depuis 2014. Émerveillées devant l’ampleur de leurs accomplissements, elle ont tiqué devant l’acharnement de la société, des hommes, mais aussi parfois des femmes elles-mêmes, à (se) réduire au silence, cantonnant leur mémoire à une note de bas de page dans le grand roman de l’humanité.

Ces mécanismes d’effacement sont toujours les mêmes : famille, amours, loi, religion, collègues… Alors que certain.e.s tentent de les censurer de leur vivant, d’autres choisissent de les oublier, détruire leurs travaux ou s’approprier leurs découvertes. Parfois, l’invisibilisée est reconnue de son vivant. Mais sa mémoire est bafouée : elle ne reste dans l’Histoire que comme ambitieuse ou sanguinaire.

C’est ainsi que Georgette Sand a décidé d’écrire un livre pour décrypter les mécanismes qui maintiennent les femmes dans l’ombre et a sélectionné 75 figures permettant de mieux les comprendre.

Savez-vous que la plupart des chefs dont on accuse Aliénor d’Aquitaine, sanguinaire, incestueuse et dépensière, ne sont que des fake news diffusées par son ex-mari, roi de France, jaloux de son remariage ? Qu’Hypatie connaissait le système solaire 12 siècles avant Copernic ? Que les pulsions de mort ont été théorisées par Sabina Spielrein, avant Sigmund Freud ? Qu’Houdini n’était pas le seul magicien à prendre des risques inconsidérés ? Qu’il y a eu des théoriciennes de la révolution, pas uniquement Lénine et Trotsky ? Que Rosa Parks n’était pas une simple couturière ? Que les tortionnaires nazis n’étaient pas tous des hommes ? Qu’au Japon personne ne critique les femmes qui prennent les armes ? Que George Sand a contribué à l’avènement de la démocratie ? »

Georgette Sand défend l’idée qu’on ne devrait plus s’appeler George pour être prise au sérieux. Le collectif s’attache à déconstruire les stéréotypes, à renforcer la capacité d’émancipation des femmes et à améliorer leur visibilité dans l’espace public afin que dès l’enfance, les filles puissent connaître la diversité de celles qui composent ce monde.

Une démarche qui me parle éminemment et que j’appelle « Faire reset ! »  

Le dernier des livres de Michel Serres
Parce que c’est quand même ceux qui y étaient qui en parlent le mieux.

C’ÉTAIT MIEUX AVANT !

Auteur : Michel Serres
Editeur : LE POMMIER

Avant ? Justement j’y étais ! Je vais vous raconter…

« Dix Grands-Papas Ronchons ne cessent de dire à Petite Poucette, chômeuse ou stagiaire qui paiera longtemps pour ces retraités :  “C’était mieux avant.” Or, cela tombe bien, avant, justement, j’y étais. Je peux dresser un bilan d’expert. Qui commence ainsi : avant, nous gouvernaient Franco, Hitler, Mussolini, Staline, Mao… rien que des braves gens ; avant, guerres et crimes d’état laissèrent derrière eux des dizaines de millions de morts. Longue, la suite de ces réjouissances vous édifiera. »

Michel Serres

ATLAS DU NOUVEAU MONDE : la planète comme vous ne l’avez jamais vue
Auteur : Alastair Bonnett
Éditeur(s) : R. Laffont
La capacité à exploiter des données en masse s’est démultipliée grâce aux nouveaux moyens d’information (le GPS, les satellites Nasa). Chacune des cinquante cartes permet de saisir les enjeux, les tendances, les ressemblances, les liens entre nature et société concernant divers sujets : l’étude des relations internationales, les flux migratoires, l’empreinte écologique. ©Electre 2017
Quatrième de couverture
L’atlas qui révolutionne notre regard sur le monde 1 400 satellites sont à ce jour en orbite autour de la Terre. Un grand nombre d’entre eux scrutent notre planète, ses habitants, leurs constructions, les conséquences visibles de leurs activités sur l’environnement. Ces satellites ont révolutionné notre façon de voir la Terre et de la représenter. La formidable quantité de données qu’ils collectent chaque seconde est la source principale des cartes de cet atlas.
Des océans inexplorés au Black Marble (la Terre vue de nuit), des continents de plastique aux relations Twitter, des migrations humaines à la diversité des oiseaux, chacune de ces cartes a quelque chose d’important à nous apprendre. Cinquante panoramas surprenants, provocants, séduisants, pour voir la vie sur Terre d’un nouvel oeil.

MANGER MOINS (ET MIEUX) DE VIANDE

Auteur : Gilles Daveau
Étienne Friess – Illustrateur
Editeur : Actes Sud
Collection : Je passe à l’acte
Coédition Kaizen – Ekolibris

AGIR ET PENSER COMME UN CHAT
Agir et penser comme un chat, le secret d'un certain bonheur
Parce que les chats sont des maitres : Laisse parler en toi ton côté yoda à poils.

Le chat est votre meilleur coach ! 

Le chat a tout compris, copions le chat ! C’est cette évidence qui a inspiré à Stéphane Garnier ce manuel de développement personnel pas comme les autres. Le chat est libre, calme, observateur, prudent, élégant, charismatique, indépendant, fier, autonome… Autant de qualités enviables que vous pouvez développer facilement en vous inspirant de lui au quotidien.

Alors, laissez-vous guider par Stéphane Garnier (auteur de plusieurs livres sur les chats) et son compagnon Ziggy qui vous expliquent, pas à pas, comment mieux vivre juste en regardant votre félin. À votre tour d’être curieux, zen, exigeant. À vous la liberté d’agir, de penser, de demander ! À vous de ne plus céder aux ordres ni aux pressions du quotidien ! Au bureau, en famille ou entre amis, le chat va vous aider à mieux résister au stress, à cultiver votre indépendance, à booster votre charisme…

Stéphane Garnier et Ziggy nous offrent un guide pratique étonnant, bourré d’astuces, de phrases félines à méditer et de conseils malins… qui vont vous changer la vie !

Le premier livre qui s’inspire du chat pour mieux vivre au quotidien !

 

Un des meilleurs livres sur les indiens
Indiens et nature sont des mots qui vont très bien ensemble.
LES INDIENS ET LA NATURE
Auteure : Françoise Perriot
Editions du rocher
Après avoir vécu dans plusieurs pays aux cultures très diverses, c’est au Montana que Françoise Perriot rencontre celles des Indiens, très présentes dans cet État de l’Ouest américain où la nature inspire le respect.
En France, elle écrit installée au coeur d’une vallée isolée de la Drôme où elle a rédigé cet ouvrage, de 240 pages, qui leur rend hommage.

Présentation de l’éditeur :

Depuis toujours les Indiens et la nature sont deux termes indissociables. Le présent ouvrage témoigne de l’interdépendance entre les humains et leur environnement, leurs liens de parenté et les actions pour les préserver. Dans ce voyage dans le passé et le présent, entre tumulte et recueillement, défaite et reconquête, nous sommes conviés à la re-découverte d’une terre du début du monde avec des personnages sortis tout droit d’un grand mythe que l’on croyait éteint. Le livre instaure la contemplation d’une nature si puissante dans son omniprésence qu’elle force le respect. Les photographies commentées ne sont pas de simples «illustrations » et font plus que de la « présenter »: elles sont un hymne et un plaidoyer pour sa diversité, sa force et sa faiblesse, et pour les hommes aux cultures variées qui en dépendaient et avaient appris à vivre avec elle en harmonie, jusqu’au Cercle de la vie brisé à l’arrivée des étrangers venus de l’Est.

Les Indiens sublimaient tant les paysages, que nous sommes en mal d’imaginer qu’il ne s’agisse pas d’un phénomène de réciprocité. La disparition des dernières immensités sauvages laisse répandre l’idée que nous assistons à la fin d’un monde, voire notre propre fin. Conçues comme des documents scientifiques, géographiques et ethnographiques, ou comme des curiosités ou des tableaux artistiques, ces photographies, rares et pour certaines inédites, dépassent l’instant furtif de la prise de vue et l’intention du photographe. Elles nous invitent à diriger notre regard vers l’avenir. Les Indiens ont été combattus, spoliés, humiliés, pour être finalement « protégés » par ceux-là mêmes qui les envahirent. Des parcs pour la nature en danger, des réserves pour les Indiens. Pour les deux, un même surprenant pouvoir de résilience. Et comme l’explique l’auteure :

« Ce n’est pas dans un esprit religieux mystique, ni même par une adhésion à l’idéologie New Age, ni même par un militantisme écologique acerbe, que je me suis intéressée au thème des relations des Indiens d’Amérique avec la nature. Ce n’est pas non plus parce que je crois qu’ils sont les parangons de l’écologie. C’est tout simplement parce que je vivais dans l’Ouest, et que les relations entre les humains et leur environnement, quelques que soient leurs aires culturelles, m’interpellent. » .

Tout comme je l’espère au moins un de ces livres propres à faire bouger les lignes vous aura interpellé. Ils le méritent non ?

Pour vos partages, vos avis et vos commentaires ! 🙂

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Isabelle Camus

Serial blogueuse, anglophile bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats et tout particulièrement de Clifton, son rouquin, taquin, câlin de félin.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

ISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogwoman 100% bio, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir d’avantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

Mon autre site pro 100% bio