Serial Blogueuse What a biotiful world

Formation hôtelière et GASPILLAGE ALIMENTAIRE, enfin une prise de conscience ?

Ce vendredi 6 avril, à l’Hôtel de Guyenne une équation à résoudre a été posée aux étudiants de seconde année de BTS Hôtellerie et Tourisme du Lycée de Gascogne à Talence. Comment intégrer la notion de gaspillage alimentaire et de patrimoine alimentaire local dans un projet de création d’entreprise ? Le ton est donné.

Une chose est certaine les jeunes s’engagent. Anaïs Bouzon, responsable de l’antenne bordelaise de l’association du Flocon à la Vague, a eu une idée. Rassembler des étudiants en hôtellerie et tourisme autour de la question de l’écoresponsabilité, de la gestion des déchets et de l’eau dans notre quotidien. Et c’est avec plaisir qu’ils se sont prêtés au jeu, malgré un emploi du temps chargé.

Du Flocon à la Vague, association native des Pyrénées, fut initiée par Bernard Crepel et Albert Delegue en 2009. Son but ? Remettre la question de l’utilisation de l’eau au centre des débats sur les initiatives éco-citoyennes.

Chaque jour, ce sont plus de 4000 litres d’eau virtuelle qui sont consommés par personne ! Mais l’eau virtuelle c’est quoi au juste ? Il s’agit de la quantité d’eau nécessaire à la création de produits de consommation comme nos vêtements, notre nourriture ou encore nos ordinateurs.

Darwin, la DRAAF unis pour réduire le gaspillage alimentaire

Au cours de cette journée, trois équipes ont confronté leurs projets de start-up alimentaire écoresponsable et tout cela sous le regard d’un jury d’exception.

Membres du Jury du concours du Flocon à la Vague
de gauche à droite ( Isabelle Camus, Hermann Alfred, Valérie Merle, Jean Marc Gancille, Marion Thenet et Michel Sarazin
  • Jean Marc Gancille, co-fondateur de Darwin
  • Marion Thenet, membre actif du Flocon à la Vague
  • Hermann Alfred, fondateur de d’AbracadaCook.com
  • Valérie Merle, représentante de la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt)
  • Michel Sarazin, proviseur du Lycée de Gascogne de Talence

Et … Isabelle Camus, éminente Serial Blogueuse !

Isabelle Camus découvrant le panier concocté par l’une des équipes participantes.
Serial Blogueuse, Darwin, DRAAF, Abracadacook, Du Flon à la Vague
Serial Blogueuse ainsi que d’autres personnalités locales du bio étaient invitées dans le jury du concours organisé par du Flocon à la Vague

Allier le marketing à l’humanisme

Trois projets marketing ont ainsi pu être exposés aux membres du jury : Brunch à vous, Food Kids et Eco Cuistot. Trois idées innovantes et pédalant à toute vitesse sur la route de l’écologie et de la protection des ressources naturelles.

« Brunch à vous » d’abord ! Tout le monde rêve d’un brunch sain et équilibré comme de nombreux restaurants le propose aujourd’hui. Mais là, plus la peine de bouger de son lit pour recevoir chez soi, un panier écoresponsable composé de produits bio et de proximité. Proposant également des boutiques reparties sur toute la ville, que ce soit les végétariens ou les « bio »-vores, tout le monde a vocation à y trouver son bonheur.

Livraison alimentaire de brunch bio à domicile
Brunch à vous, l’équipe du panier éco-reponsable

« Food Kids » quant à elles (le projet étant à 100% féminin) veut satisfaire les enfants. En effet, toujours sur le même principe de livraison alimentaire à domicile, mais cette fois-ci pour les tous petits ! Petits pots, purée de carotte et chips de légumes, le tout 100% bio. L’objectif est ici de séduire une communauté encore oubliée des sphères bio-militantes à travers la distribution de plateau repas vert, du début à la fin de la chaîne.

Livraison plateaux repas bébé à domicile
la deuxième équipe, 100% féminine avec pour projet de livrer des plateaux repas 100% bio pour enfant !

Finalement, c’est au tour du dernier compétiteur, « Eco-Cuistot » d’exposer son projet. Loin des start-up expansionnistes et des business plans, cette plateforme n’est en effet pas une entreprise mais une association ! Financée par le mécénat et les dons, elle s’imagine déjà conquérir les sphères de l’aide sociale. Proposant des cours de cuisine collective, les plats seront distribués aux personnes dans le besoin et les bénéfices des cours seront utilisés pour l’achat de denrées alimentaires. Et tout ça à travers leur partenaire permanent, la Croix Rouge. La vidéo de présentation  insuffle ici une vision concrète et immersive d’une lutte, aujourd’hui encore trop peu mise en valeur, l’aide alimentaire.

Association distribution et alimentaire
En partenariat avec la Croix Rouge, Eco-cuistot veut récupérer les surplus de cours de cuisine pour les distribuer aux personnes dans le besoin.

Ce n’est malheureusement pas sans rappeler que toute ces projections ne sont que des idées. Quelles bonnes idées !

Un jury impressionné par tant d’implication

A l’issue des présentations, le jury part délibérer. Dix minutes d’attente qui déboucheront sur la consécration … d’Eco Cuistot ! Les jurés semblent avoir été séduits par l’aspect humain et non pécunieux de l’association.

Le Grand prix du développement durable pour palier au gaspillage alimentaire
La représente de la DRAAF, Valérie Merle a décerné le grand prix du développement durable à l’équipe d’Eco-Cuistot

Pour conclure cette journée intense en réflexion, Du Flocon à la Vague a même généreusement des plants de chêne et de pin afin de permettre à tous ces nouveaux adeptes de la « bio vision » de concrétiser cet acte en plantant un arbre, qui lui consommera de l’eau à bon escient.

Le prix collectif des étudiant du Lycée hôtelier et de tourisme
Marion Thenet ( à gauche ) et Anaïs Bouzon ( à droite ), du Flocon à la Vague remettant des plans de pin et de chêne aux étudiants.

Tout ça pour dire que, dans un contexte où l’engagement des jeunes devient de plus en plus effectif, ces étudiants ont pris le parti de s’engager pour l’eau, pour la terre, pour leur planète. Cette initiative d’Anaïs Bouzon et Jean-Jacques Cariou, leur professeur de marketing se trouve être un franc succès. Un projet admirable, tant par l’engagement du secteur de la restauration face au gaspillage alimentaire que dans l’utilisation virtuelle des ressources telle que l’eau dans le quotidien de chaque individu.

La transition vers une conscience collective verte de notre société vient de faire un petit pas en avant.

Tous unis derrière le bio pour réduire le gaspillage alimentaire
Les étudiants de 2ème année de BTS Hôtellerie de Talence réunis derrière les vainqueurs, Eco-Cuistot

 

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

ISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogwoman 100% bio, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir d’avantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

Mon autre site pro 100% bio