Serial Blogueuse

9H50 LE MATIN #3 : La Maison de la Nouvelle Aquitaine à Paris + La Maison en A + Les Friperies Solidaires

Cela fera bientôt trois mois que je prends, une, deux, voire trois fois par mois, le train pour me rendre à Limoges. La raison qui me fait quitter Bordeaux, mon chat Clifton et mon cher vélo ? J’assure des chroniques sur mes sujets coups de coeur aux côtés de Christophe ZIRNHELT, présentateur et producteur de l’émission 9H50 LE MATIN en Nouvelle Aquitaine, diffusée quotidiennement, du lundi au vendredi, dans les murs de France 3 Limousin, sur la chaine régionale France 3 Nouvelle Aquitaine.

La plus grosse région de France, dont la taille équivaut à celle de l’Autriche, valait bien que je lui consacre un sujet comme vous pourrez le constater plus loin.

Chroniqueuse fil rouge dans le cadre d’une émission de 50 minutes, un exercice qui me sort bien de ma zone de confort, vous pouvez me croire !

Une expérience professionnelle hautement formatrice (et un chouïa stressante), via laquelle la néophyte que je suis en matière de télé (et surtout de direct), partage avec les spectateurs de l’émission – mais aussi avec vous chers lecteurs/rices & followers puisque, outre le replay qui permet de revisionner l’émission intégrale, j’en fait des articles sur mes périples et des vidéos rien que pour vos yeux – traces des séquences des sujets que j’aborde.

Or cette fois-ci, pour mon intervention du 3 mai, grève de la SNCF oblige, doublé du fait que j’encadre pendant 2 mois deux jeunes stagiaires que j’ai pris sous mon aile (l’un en 1ère année d’école de journalisme, l’autre en 1ère de communication) …

Visite de France 3 Nouvelle Aquitaine
Stage in progress avec Paul Bureau (EFJ) et Romain Cabirol (EFAP)

… c’est en voiture avec chauffeur, de la musique tous styles plein les oreilles (ça tombe bien, je le suis aussi), que je rejoindrai le royaume de la porcelaine.

Paul BUREAU, étudiant à l’École Française de Journalisme (EFJ), en m’accompagnant me faciliterait la vie de cycliste exclusive que je suis et aurait l’occasion de voir de près comment se tourne une émission en direct live, tout en humant l’ambiance d’une chaine de télévision où tout est minuté.

C’est pourquoi aussi, dans un article à 2 claviers, je laisserai  à mon jeune padawan apprenti journaliste de 20 ans, le soin de vous raconter l’aventure telle qu’il l’a vécue.

From Bordeaux to Limoges pour Serial blogueuse
Maisons à colombages et rues pentues, Cathédrale Saint Etienne, welcome to Limoges !

9H50 le matin, épisode 3, Paul’s experience

Arrivés à Limoges, des bouchons. Un camion de chantier crachant son CO2 noir à pleins poumons et des voitures s’entremêlant dans un vacarme quasi bordelais. J’ai horreur de conduire en ville. Maintenant il s’agit de se frayer un chemin jusqu’au Airbnb. Une erreur ou deux dans l’itinéraire malgré le GPS et nous sommes arrivés dans la vallée. Pourquoi la vallée ? Il n’y a pas d’horizon à Limoges, seulement des pentes (des montées surtout).

Parfaitement situé, notre logement nous offre une pleine vue sur la cathédrale Saint Etienne, bijoux d’art de l’ancienne capitale Limousine. De plus l’entrée de la résidence, dans le style soviétique des années 1980 nous conduit directement dans l’appartement de Raoul  Hausmann (ndlr, grand théoricien et artiste allemand exilé en France ayant inventé le dadaïsme). Un lieux rempli d’histoire.

Isabelle et moi décidons d’aller découvrir la ville autour d’une bière. Limoges c’est un peu comme … du Ramstein joué par un orchestre philharmonique, ce n’est pas cohérent. Des immeubles arborant les reliefs des années 60 collés aux grandes tours de verre. Bref ! Après un repas bien bio, une ballade nocturne à la lumière du jardin Botanique et une digestion bien méritée nous reprenons le chemin de l’appartement pour se préparer à une journée pleine de découvertes !

Le lendemain, levé aux aurores, 6h30. L’arrivée aux studios de France 3 Limousin se fait plus rapide que prévue. Nous nous présentons à temps (pour une fois, Serial Blogueuse oblige) au briefing matinal de l’équipe de Christophe Zirnhelt, animateur et producteur de la matinale, « 9h50 le matin ». Emission en direct, le fil conducteur est déroulé et les tâches sont clarifiées.

3ème émission pour Isabelle Camus Serial blogueuse à 9H50 le matin France 3 Nouvelle Aquitaine
Derniers détails et répétitions avant le direct de 9h50 le matin auquel j’assiste © Paul Bureau

Je sens Isabelle de plus en plus tendue à l’arrivée de l’heure fatidique ( 9h50 comme vous avez pu le deviner ) mais elle garde le sourire. Étape maquillage, briefing sur l’émission du 17 mai avec Christophe Zirnhelt et c’est parti.

Après une dernière répétition du “fil rouge“ (Isabelle Camus, Serial Blogueuse ), l’émission est prête pour le lancement. Les projecteurs au plafond sont parés, les caméras et leurs utilisateurs sont au point, les micros sont bien fixés et les présentateurs sont une dernière fois ( ou presque ) repoudrés et c’est parti ! En direct dans 3, 2, 1 …

Les séquences en vidéo des 3 chroniques de l’émission 9H50 LE MATIN du 3 mai

Au programme d’Isabelle Camus, Serial blogueuse curieuse et éclectique :

La maison en A, un projet aussi gonflé que généreux réalisé par Elizabeth Faure, femme courageuse et de caractère qui, à 65 ans, a construit elle-même sa maison en bois de 180 m2. Une aventure filmée de bout en bout par Morgane Launay dont elle a fait un documentaire et Isabelle un article.

  • Et puis, parce que s’habiller contribue, non seulement à trop consommer, mais aussi à salement polluer et à méchamment exploiter ceux qui fabriquent ce qui déborde de nos armoires, Isabelle a choisi de parler des filières de recyclages et des friperies solidaires comme Amos ou Fringuette.

La magie opère, comme une souris cachée dans son trou j’observe ce qui est pour moi ma première télé en réalité. Je vois Isabelle plutôt à l’aise, du moins plus que ses précédentes émissions. Entourée de paysages de la région de la Nouvelle Aquitaine qui défilent sur l’écran dans son dos, je sens que malgré le stress suscité par le direct, elle s’éclate !

À l’issue des 50 minutes, le présentateur convoque son équipe pour un bilan de l’émission comme il le fait quotidiennement. Des problèmes de maquillage, quelques frottements sur les micros, des relances inattendues. Tout est dit pour que chaque édition soit plus aboutie que la précédente.

Une réunion et enfin nous partons nous requinquer. Au centre historique de Limoges, tout est symbolique, la rue des bouchers, la fresque murale narrant l’histoire de la ville. C’est une ville d’Histoire, histoire racontée par Christophe Zirnhelt en personne ! Un repas dans un salon de thé, des discussions sensées sur la signification même du journalisme et nous voilà déjà repartis.

De retour à la rédaction pour récupérer nos bagages, une dernière surprise nous attend avec une visite des locaux. Comme un rêve qui se réalise, comme une immersion dans l’envers du décor nous traversons, bureaux, salles de rédaction, régies et plateaux de tournage. Le plateau du 20h Nouvelle Aquitaine s’il vous plait !

Au retour, à deux à l’heure derrière un camion, en passant le feu au orange, je me suis fait flasher. Qui l’eût cru. 

 

Rendez-vous le 17 mai, même lieu, même heure, pour une nouvelle émission où il sera cette fois-ci exclusivement question de vélo, un sujet cher à mon coeur de bike addict !

A propos de l'auteur

Isabelle Camus et Paul Bureau

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

ISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogueuse 100% bio, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir d’avantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

Mon autre site pro 100% bio

La Référence Bio le site pro d'Isabelle Camus Serial Blogueuse à Bordeaux