Jugeote Serial Blogueuse

Clap ! Clap ! Pour la soirée de clôture du BDX CLIP FESTIVAL

Il y a trois mois, jamais je n’aurais imaginé que le 14 décembre 2018,  je serais sur la scène du cinéma Le Français pour remettre un trophée aux vainqueurs de la catégorie, Jazz/Soul/RnB, du BDX CLIP Festival.
Trois mois de préparation intensive pour organiser, avec Renan Chiraux qui en a eu l’idée, le premier événement dédié à la création audiovisuelle et musicale 100% made in la région bordelaise.

Première édition du BDX CLIP Festival

Une soirée de clôture riche en émotions où 27 clips furent projetés sur l’écran géant de la prestigieuse salle 1.

Au programme, le dernier vidéo clip du groupe Odezenne dévoilé dès les lumières éteintes, cadeau en exclusivité des parrains du Festival (à qui on pardonnera leur heure de retard) pour ouvrir les festivités.

Suivi des 25 clips très éclectiques de la sélection officielle, avec en point d’orgue pour marquer la seconde partie de la soirée, le clip queer, voyeur, sexy et ultra-violent réalisé par le président du festival Edouard Salier pour le groupe Justice.

Le BDX CLIP Festival #1 ? C’était fou ! C’était fun ! C’était foisonnant ! Et we did it !!!

En résumé, après deux mois de dépôt de dossiers, la compétition a été lancée le 11 novembre 2018, date de la révélation des clips en lice et l’ouverture des votes aux internautes. C’est ainsi que le public lui-même a pu voter pour ses clips préférés jusqu’au 12 décembre.

Puis les 25 clips les plus commentés dans 5 catégories : Pop/Rock, Electro, Rap/Urbain, Jazz/Soul/RnB, Reggae/Tropical (chaque groupe nous indiquant dans quelle famille il se classait) ont eu l’opportunité d’être projetés sur grand écran, au cinéma CGR Le Français, lors de la cérémonie évoquée plus haut.

Test image pour la cérémonie de clôture du BDX CLIP Festival
Un festival sur grand écran dans un écrin magnifique © Renan Chiraux.

Cet événement indépendant, gratuit et inédit, a été pensé pour récompenser la création et l’inventivité locale, en mettant en lumière la diversité de la production audiovisuelle et musicale bordelaise.

Pour cette première édition, nous avons reçu pas moins de 92 inscriptions. Un chiffre dépassant de loin nos prévisions, et qui aurait pu être supérieur, vu les demandes qui nous ont été faites après la date limite. Auquel on pourrait rajouter les groupes qui n’étaient pas au courant.

4586 votes, modérés un à un pour éviter plusieurs commentaires par adresse IP (c’était la règle), ont été comptabilisés sur le site du festival, afin de soutenir leurs clips favoris et pré-sélectionner les candidats.

Si nous avons décidé de laisser au public le choix de la sélection finale (certains nous l’ont reproché) c’est parce que l’un des objectifs du festival était d’encourager les artistes en compétition à communiquer sur leur projet. Lancer des appels aux votes et mobiliser sa communauté s’avérant aujourd’hui chose indispensable pour rayonner dans ce milieu. Sans compter que, sans un tel mode opératoire, les chances des groupes les moins réputés auraient été sérieusement hypothéquées.

Serial blogueuse partenaire du 1er festival du clip musical à Bordeaux

Le jour J, une fois les 25 clips projetés dans une ambiance chaleureuse et participative, 9 vainqueurs ont été désignés par le jury composé de professionnels du secteur culturel, dont j’ai eu l’honneur de faire partie en qualité de serial blogueuse pleine de Jugeote.

Entre rap et opéra

La présentation de la soirée a été assurée par Vanessa Feuillate, première danseuse de l’Opéra National de Bordeaux, sublime dans une robe blanche de Laetitia Macleod et Maylan Manaza, issu du milieu de la musique urbaine/dancehall, en smoking Patrick Lung et noeud pap.

Couple contrasté s’il en est, pour témoigner de l’ouverture d’esprit du festival, car il n’était pas question de rester cantonné dans son pré carré musical. J’étais aux premières loges pour en faire l’expérience.

Un grand bravo aux maitres de cérémonie qui, n’ayant même pas eu le temps de répéter une seule fois, ont du gérer des changements de dernières minutes, modifiant le déroulé et les infos qui étaient inscrits sur leurs fiches, stress ++ assuré !

Remise des prix du BDX Clip Festival
Le président, Edouard Salier, entouré de Vanessa Feuillatte et Maylan Manaza © Robin Besse

Nous estimons que 350 personnes, dont beaucoup avaient  joué le jeu du dress code habillé, bravant la sidération ambiante due aux violences des jours précédents et à l’acte V annoncé, ont assisté aux projections et à la remise des prix. Composant une assemblée enthousiaste, bienveillante et réactive, autant de qualités que ne manifeste pas toujours le public bordelais.

Un public bienveillant qui a répondu présent
Un public motivé, fair play et super bien habillé © Robin Besse.

Ce phénomène, plus une météo clémente, quand la pluie sévissait la veille pour reprendre dès le lendemain. Yallah ! Au-delà des aléas et des imprévus à régler d’heure en heure, les dieux et les cieux étaient avec nous !

Des clips, des trophées et des prix

Les BDX D’OR, ces 9 statuettes qui ont été remises aux heureux gagnants ont été réalisées par Vivian Jean Ricaud, un artiste sculpteur de la région bordelaise.

Un trophée original et numéroté constitué d’une base en acier brut surmontée d’une statuette de céramique, patinée et dorée à la feuille, mettant à l’honneur le logo du BDX CLIP Festival.

Des pièces uniques pour récompenser les vainqueurs du BDX CLIP Festival 2018
Les magnifiques trophées réalisés par Vivian-Jean Ricaud © Valy Dorie.

Édouard Salier le président du jury a décerné le prix du Meilleur interprète à Le Bail pour Columbidae.

Nathalie Goutas du Studio TSF Aquitaine a décerné le prix des Meilleurs effets spéciaux à J-Silk pour If you leave.

Amaury Naval de Protocole radio a décerné le prix du Meilleur clip catégorie Reggae/Tropikal à o’magreena pour Bush Lizard.

Isabelle Camus de Serial Blogueuse/Jugeote a décerné le prix du Meilleur clip catégorie Soul/RnB/Jazz à J-Silk pour If you leave.

Stéphane Chaumeau de Pause – l’émission musicale a décerné le prix du Meilleur clip catégorie Pop/Rock à The Next Tape pour Beauty Fall.

Mathieu Roussennac de Bordeaux Métropole a décerné le prix du Meilleur clip catégorie Rap/Urbain à Miniman pour Le peintre et le poète.

Guillaume Fédou de Darwin a décerné le Meilleur clip catégorie Électro à Obsimo pour Faceless.

Delphine Vialanet-Hondelatte de France 3 Aquitaine a décerné le Prix du public à Lobby pour Violence in your eyes.

Marc Toralba de Castor Astral Editions a décerné le prix du Meilleur scénario à Modular Kids pour Silently.

Les lauréats ont également reçu des récompenses en lien avec la création musicale et visuelle afin de donner un coup de pouce à leur carrière et leurs projets futurs grâce à nos partenaires.

Pour retrouver le palmarès en vidéo, c’est par ici ⬇︎

Pour retrouver tous les clips dans leur intégralité c’est par là ➽ http://bordeaux-replay.fr/bdx-clip-festival/

Et pour balayer en photos la première édition d’un event qui compte bien vivre un second clap l’année prochaine, have a clic sur l’album signé Valy D. et Robin Besse.

A propos de l'auteur

Isabelle Camus

Blogueuse en série, obsédée textuelle anglophile, bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats, elle partage sa vie avec Clifton, son rouquin, câlin, taquin de félin.

Ajouter un commentaire

Grazie mille pour ton commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

Serial Blogueuse Chartrons BordeauxISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogueuse en série 100% éclectique, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse