Jugeote

Sorry, le clip electro-pop de Loo et Monetti en faveur de la cause animale

Comme on a pu le constater le 8 février 2019, lors des dernières Victoires de la Musique, on peut parfaitement faire de l’electro-rock, mixer heavy metal, funk et hip-hop et être hyper engagés en faveur de la cause animale et environnementale. Une équation que le groupe Shaka Ponk a parfaitement illustrée ce soir-là, chamboulant de manière imprévue le déroulé et le timing d’une cérémonie bien huilée, pour délivrer son message écolo aux millions de spectateurs massés devant leurs écrans.
Or des artistes qui se servent de leur art et de leur talent pour sensibiliser  » l’humanité sur son inhumanité » il y en a d’autres ! Non Frah t’es pas tout seul !  Cette démarche, le duo electro-pop marseillais, Loo et Monetti l’a aussi, qui vient de sortir  « Sorry », un clip aussi désolant dans sa réalité que percutant dans sa forme, pour parler de :

« La dénonciation de l’immobilisme de l’homme face à l’extinction animale dont il est lui-même l’instigateur sans coeur ».

Un des morceaux choc de l'album de Loo et Monetti : Broken Inside
© Fred Remuzat.

Le 14 décembre 2018, alors que je vivais les heures exaltantes et stressantes de la clôture du BDX CLIP Festival, ils m’envoyaient, sans que je les connaisse, un message en MP sur mon profil FB.

L’objet ? L’annonce de la sortie de leur clip, sur un thème dont ils pensaient qu’il pouvait me toucher. Le sujet ?  La mise en musique et en images, sans jugement, d’un constat alarmant et désespéré, au texte évoquant le fait que rien ne semble pouvoir arrêter le massacre animal, humain et végétal.

C’est donc deux mois plus tard, jour pour jour, en l’occurence celui de la Saint Valentin et de l’annonce de la démission d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux (article à venir), que je trouve enfin le temps de vous parler de Sorry et de Loo et Monetti.

Loo et Monetti, un duo entre urbain, onirisme et poésie

Anne-Laurence Loubigniac (Loo) et Christophe Menassier (Monetti) se sont rencontrés il y a dix ans entre Paris et Marseille, et le moins qu’on puisse dire c’est que le courant est bien passé entre eux.

Depuis lors, Loo se concentre principalement sur l’écriture et le chant tandis que Monetti est le beatmaker du groupe qu’ils ont formé.

:::::MARLA’S SONG (2012):::::

C’est en 2012, accompagnés de 10 musiciens, que sort Marla’song, leur premier album. Le projet auto-produit, est vendu à 15 000 exemplaires. Coté promo, 10 clips sont réalisés en « carte blanche » par 10 réalisateurs venus d’univers différents, entre Paris, Marseille et Berlin. La sortie de l’album est accompagnée d’une dizaine de concerts à la lueur des chandeliers dans des lieux atypiques …

Une vraie claque pour les critiques :

« Pour un premier album, c’est une véritable réussite » KEYBOARDS RECORDING  » Quel disque magnifique!  » SUR LA MÊME LONGUEUR D’ONDES « des bluettes acidulées et la voix sans entrave de LOO » NOVAPLANET « une perle de l’année 2012 (…) Marla’s song est l’un des albums de l’été » IN THE SOUND FOR LOVE « C’est du haut niveau, de la pop superbement arrangée « FANZYO « Ecouter Marla’s Song, c’est comme prendre un shoot de came et décoller » IN THE MORNING MAG « Misral gagnant » OBSKÛRE MAGAZINE.

L’album lorgne vers un style électro-acoustique mêlé à de la pop. Ce mélange onctueux nous fait voyager dans un univers séduisant au point qu’il finira même sur grand écran, dans la BOF du film de Vianney Lebasque, “Les Petits Princes”. Ainsi que dans des séries TV et web «Les Grands» (OCS TV), l’onirique BEARD CLUB (BlackPills), et « Paris, un jour de… » Baya Reyaz( Canal Play).

Depuis la sortie de l’album, Loo & Monetti ont travaillé d’arrache-clavier pour procéder à la naissance de  » Broken Inside « , leur deuxième bb.

Sortie du dernier album de Loo et Monetti le 1er mars 2019

:::::BROKEN INSIDE (2019) :::::

Après la sortie de « Marla’s song », Loo et Monetti composent leur deuxième album. Plus audacieux. Contrairement au premier, l’album « Broken inside » est entièrement composé avec les machines et ré – enregistré au studio Vega. Loo creuse son écriture avec des titres plus militants. Cet album de 10 titres oscille entre ambient smooth, tentation de dance-floor aux allures nineties (« Saturday », « Move on ») et titres guerriers ( « Sorry » )…

Amour, enfermement, regard mélancolique sur le monde qui s’éteint… tels sont les thèmes récurrents de leur univers. Le groupe signe avec le label SPLINTER, pour le titre « No More ». L’album sortira officiellement le VENDREDI 1ER MARS 2019.

L’écriture se veut plus dramatico-mélancolique. En témoigne le titre “Sorry” pour lequel la combinaison du clip de Fred Remuzat et de la musique de Loo & Moretti est tout simplement transcendante.

Loo et Monetti de l'electro engagée. Le chat noir si longtemps pourchassé.
© Fred Remuzat.

Sorry animals

La chanson parle de la souffrance des animaux et présente ses plus plates excuses au nom de l’humanité qui en est la cause. Y sont évoqués les grands animaux mais aussi les plus petits, (les baleines, les poux, les raies(e), les fourmis…), les incendies, les inondations, les animaux imaginaires et féeriques, symboles de l’enfance et emblèmes de certaines mythologies, qui disparaissent aussi peu à peu, la femme nue et vulnérable se fondant dans la fourrure des bêtes, pour ne faire qu’un…

Et là je repense à cette phrase de Victor Hugo qui faisait déjà le triste constat :

« L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà ».

 

Lyrics SORRY :

« For birds and the skates,
lions and whales,
foxes and snails,
I’m feeling sorry

For women and lakes,
Fawns and deers
Dragons and bears,
I’m feeling sorry

For (the) ladybird’s grace,
grasshopper’s taste
dragonflies’s waste,
I’m feeling sorry

for (the) dogs and the mice
walrus and snakes,
zebras and lice,
I’m feeling sorry

they could be the first
( but) they’re lying on the dust
I can feel their thirst
And I smell their fur

For burnings and floods
The oaks and their roots
Hedgehogs and wolves
I’m feeling sorry

for rivers and skies
for the ocean’s supplies,
turtles and flies
I’m feeling angry

For the leaves and the unicorn’s grace
For the ants and humanity’s face
For my heart, and my sadness and faith

For the bees, for the best of the rain
For the cows, for the rats, and our race
For their pain and their blood and my shame


Broken inside – Loo et Monetti – Label Splinter
à paraître le 1er mars 2019

Retrouvez Loo et Monetti sur FB :
https://www.facebook.com/loomonetti/

 

 

A propos de l'auteur

Isabelle Camus

Blogueuse en série, obsédée textuelle anglophile, bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats, elle partage sa vie avec Clifton, son rouquin, câlin, taquin de félin.

Ajouter un commentaire

Grazie mille pour ton commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

Serial Blogueuse Chartrons BordeauxIsabelle Camus (comme Albert) née un 13 juillet (comme Simone Veil). Blogueuse en série, obsédée textuelle 100% éclectique, le nez au vent, uniquement à vélo ou à pied, je me plie en quatre pour te faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse