Jugeote

Ainsi soit-elle ! Comment Mylène Farmer m’a bluffé !

Il est des expériences culturelles qui marquent une vie… Assister à un concert de Mylène Farmer dans un stade de rugby en fusion, en fait partie ! Retour sur une soirée mémorable pour des milliers d’heureux spectateurs !

Peu d’artistes au monde peuvent se targuer de pouvoir remplir un stade.  Surtout quand il s’agit de la plus grande salle de spectacle d’Europe. Mylène Farmer est de ceux-là. Et comme à chaque fois, son public avait répondu plus que présent.

Ce 11 juin 2019, le concert était annoncé à 20h et déjà, dès 14h, les abords de Paris La Défense Arena de Nanterre, grouillaient de fans impatients de revoir « leur » Mylène. Étoile au firmament du paysage musical français depuis près de quatre décennies !

Curieux de voir une fois dans ma vie, celle dont on dit qu’en concert, c’est vraiment quelque chose, de cette ferveur, je serai le témoin. Et pour Jugeote, la rubrique culturelle de Serial blogueuse, j’en ai fait le report.

6 ans après la tournée précédente

 

Le retour sidérant de Mylène Farmer

Six longues années qu’ils attendaient son retour sur une scène, après la tournée Timeless, où la plupart d’entre eux étaient déjà présents.

L’impatience régnait en maitresse. Tous savaient qu’ils allaient vivre une nouvelle expérience à nulle autre pareille.

Alors que le stade était à peine visible, les premiers contrôles de sécurité de rigueur étaient en place. Aucun spectateur ne passerait outre. Chacun s’y pliait avec une légèreté qui n’avait d’égale que la rigueur des agents chargés de fouiller méthodiquement chaque fan, qu’il soit en pelouse ou en tribune.

Une fois ces contraintes habituelles passés, certains n’hésitaient pas à pousser la chansonnette en avançant d’un pas décidé vers l’enceinte, là ou habituellement, l’ambiance était davantage portée sur le ballon oval.

Fidèle à mes habitudes, j’avais pris une place en fosse, conscient que l’ambiance y serait probablement moins folle que sur d’autres concerts. Mais je n’imagine pas un seul instant vivre un live en étant assis, quel(le) que soit l’artiste sur scène !

Les premiers fans avaient fait le siège du stade dès 14h et occupaient fièrement leur place à proximité de la scène dès l’ouverture des portes. Assis à même le sol, rien ni personne ne parviendrait à les faire bouger d’un poil, trop impatients qu’ils étaient de (re) voir « leur » Mylène en chair et en os de près !

Signe du gigantisme du concert qui s’annonçait : une dizaine d’écrans géants rectangulaires et triangulaires étaient disposés à plusieurs mètres du sol, à différents endroits au dessus de la pelouse pour permettre à chaque spectateur de voir tout le concert sans difficulté !

Minute après minute, l’impatience du public allait crescendo. Des applaudissements spontanés, censés appeler la star à démarrer le concert, se faisaient toujours plus insistants.

Soudain, extinction des dizaines de projecteurs !

Tous les écrans géants s’allument en simultané, suscitant d’incroyables cris d’hystérie d’un public déjà conquis avant même l’apparition de leur idole !

À l’image, des robots en noir et blanc, effectuant tous les mêmes chorégraphies dans une ambiance surnaturelle… donnent d’ores et déjà le ton d’une soirée exceptionnelle.

Soutenues par une musique assourdissante, ces animations numériques augmentaient encore un peu plus l’excitation ambiante. Qui n’était rien avant l’Apparition…

Une arrivée aérienne et lunaire

Aussi subitement qu’ils s’étaient allumés, tous les écrans s’éteignent en une seconde !

L’hystérie est alors à son paroxysme ! Entourée d’une nuée de projecteurs blancs, LA star fait son apparition, sous le toit du stade, dans un halo de lumière blanche, quasi-mystique !

Debout, hypnotisante d’immobilisme, la chanteuse descend, très lentement vers la scène, accompagnée par les vivats de « son » public.

Un concert de folie
Photo-Gael-Gdn-Facebook-Mylene.Net

Six ans après son précédent Tour, l’artiste entamera son spectacle par un de ses nombreux tubes. L’hystérie laissant alors place à des scènes de transe inédites pour moi.

La mélodie d’« Interstellaires » retentit faisant redoubler les cris de puissance. Les fans, qui ont déjà reconnu les premières notes hurlent les paroles à tue-tête, essayant dans le même temps d’apercevoir leur idole, apparue telle une gourou, sortie de nulle part.

Dès lors, l’idée de quitter sa place de la fosse pour aller aux toilettes et/ou prendre une bière devenait inconcevable, totalement irréaliste, tant la foule, jusqu’alors éparpillée, s’était en quelques minutes compactée pour être toujours plus près de leur queen à la crinière rousse.

Arborant une splendide marinière moulante, marque de fabrique du célèbre créateur de vêtements Jean-Paul Gaultier, Mylène Farmer enchantait ainsi les tubes, devant un public toujours aussi frénétique.

Concert Mylène Farmer 11 juin 2019
©-Blog-USofParis

 

« California », « L’Âme stram gram », « Sans contrefaçon »… Les tubes s’enchainaient à un rythme diabolique.

Une magie de plus de 2h15

Pas d’actes comme au théâtre, ni d’entracte comme à l’opéra… Juste une douce hystérie partagée entre une artiste au sommet de son art, sur scène, et plus de 20 000 spectateurs.

Chaque titre donnait l’occasion de découvrir des chorégraphies toutes plus époustouflantes pour les spectateurs, qu’épuisantes pour les danseurs. Mylène Farmer, elle, se permettait le luxe de sortir parfois de scène pour se changer et revenir sans rupture de rythme.

Reprenant les chorégraphies comme si elle ne s’était jamais absentée, démontrant à chacun de ses retours qu’elle connaissait, au millimètre et à la seconde près, chaque moment de la scénographie.

Certains fans, eux, n’hésitaient pas à se faire de la place dans la fosse, malgré l’agglutinement qui y régnait. Les uns n’ayant pour unique but que de pouvoir dupliquer les chorés comme les membres d’une même et unique secte, là ou les autres voudraient simplement profiter de ce concert déjà mythique.

Dès les premières notes d’« Histoires de Fesses », le nombre de fans en mouvement, rend bêtement immobiles ceux qui ne dansent pas. Pourtant réputés physiquement épuisants, les pas de danse de la chanteuse que les ans épargnent malgré ses 57 ans, n’ont aucun secret pour « son » public.  Comme une évidence.

Les jeux de lumières n’étaient pas aveuglants. Au contraire, tous n’avaient que pour effet d’électriser encore davantage une foule qui n’avait pas vraiment besoin de ça pour être en transe.

Et voilà… C’est après un peu plus de 2h15 d’envoûtement que sonnera la fin du show.

Au terme de la chanson « Fuck Them All », comme elle était apparue venue de nulle part, Mylène Farmer quittera la scène au terme d’une ultime chorégraphie éblouissante. Mimée là aussi par tous les dévoués spectateurs connaissant chaque mouvement repris en cœur, dans une parfaite synchronisation avec la star franco-canadienne, vivant désormais aux States.

Peu avant minuit, les grappes de fans étaient encore nombreuses aux abords de Paris La Défense Arena. Tous se remémoraient différents passages du concert époustouflant qu’ils venaient de vivre, comme pour se convaincre que c’était bien réel… qu’ils n’avaient pas été victimes d’une hallucination collective.

Ces petits groupes se rapprochant, d’un pas infiniment lent, vers les stations de métro et de tramway. Stations bondées et bruyantes qui marquaient là, un bien triste retour à la réalité… et par la même occasion, la fin d’un fabuleux rêve éveillé !

Oui, Mylène Farmer nous avait bien tous bluffés, moi le premier !

Titres des morceaux de la setlist de Mylène Farmer

Setlist

Ouverture

  1. Interstellaires ouverture
  2.  Sans Logique
  3. Rolling Stone
  4. Pourvu qu’elles soient douces
  5. Stolen Car
  6. Des Larmes
  7. California
  8. M’effondre
  9. L’Âme Stram gram
  10. Un jour ou l’autre
  11. Ainsi soit-je
  12. Innamoramento
  13. Sans contrefaçon
  14. Histoires de fesses
  15. Sentimentale
  16. Désenchantée
  17. Rêver
  18. Je te rends amour
  19. Fuck them all / C’est dans l’air
  20. L’horloge Final

Breaking News

À cette successful dernière tournée, devrait succéder un film baptisé, Mylène Farmer 2019, projeté au cinéma le 7 novembre prochain, à 20 heures, pour une projection unique
25 000 places se seraient écoulées en seulement 24 heures, ce qui constitue un record pour un concert au cinéma.

En attendant de revivre les concerts du mois de juin filmés, voici l’affiche de Mylène Farmer 2019, le film, avec une photo signée Claude Gassian.

Photo de une : ©-Blog-USofParis

À propos de l'auteur

Charles Dos Santos

Lillois vivant à Montpellier, amoureux de la vie autant que de son métier, entier, bosseur, à 33 ans, il a réalisé son rêve : devenir journaliste. Alors maintenant, il court après l'actu, fine, intéressante, sans faire la chasse aux potins, ni aux scoops creux. Il court tellement d'ailleurs, qu'il est devenu marathonien !

Commentaires

Laisse un commentaire ! Le dieu des blogueuses en série te le rendra !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Commenté un article pour une icone dans laquelle on est si peu engagé se révèle un défi que je vais tenir.
    Indéniablement un peu plus court et cela aurait pu etre un entrefilet dans une revue ou un journal musical,l enthousiasme ,la ferveur du public est bien retranscrit si ce n est la ferveur de l auteur lui meme.Rapide,virevoltante,détaillée de bout en bout l exégèse de ce récit nous accompagne du début à la fin du concert.Et pour les fans bien sur la liste des morceaux joués .
    Du très beau travail.

    Quand à Mylène Farmer nous ne pouvons louer que sa grande discrétion dans le monde du people qui participe amplement à son aura pour le reste ce n est qu un affaire de gout.

I Blog You

Serial Blogueuse Chartrons BordeauxIsabelle Camus (comme Albert) née un 13 juillet (comme Simone Veil). Blogueuse en série éclectique, obsédée textuelle assumée, vélo reporter rébiolutionnaire, je me plie en quatre pour te faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse