Serial blogueuse feat la CAE Impulsions
Serial Blogueuse

La Coopérative d’Activités et d’Emploi ou CAE, une solution innovante pour les indépendants

Pendant longtemps j’ai été salariée dans l’univers du livre, du disque et de la vidéo. Et puis, devenue journaliste, option blogueuse en série au service des mots, de l’info locale made in Bordeaux et des sujets qui font bouger les lignes, micro-entrepreneuse. Mais ça c’était avant ! Avant que, depuis le mois de janvier 2020, je n’intègre Impuls’ions, une Coopérative d’Activités et d’Emploi plus connue sous l’appellation de CAE.

Enfin quand j’affirme plus connue, j’exagère un peu, car ce statut entrepreneurial l’est beaucoup moins que tous les autres et c’est fort dommage ! En ces temps de crise sanitaire, sociale et économique inédite, être indépendant·e est une aventure (toujours) au long cours (en tout cas c’est le but) plus audacieuse, aléatoire et anxiogène qu’elle ne l’était il y a encore quelques mois.

C’est pourquoi on peut dire que j’ai vraiment été inspirée d’adhérer, juste avant le confinement, à cette Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) reconnue d’utilité sociale en tout début d’année. Mes journées, mon mental et mon activité professionnelle de freelance en ont été transfigurés.

Soyez les bienvenus au sein d’une entreprise dont la devise est :

Entreprenez la vie qui vous ressemble !

Une entreprise collaborative, connectée et partagée qui repositionne l’humain au centre, dans une vision sociale et sociétale globale.

En choisissant Impuls’ions comme exemple, je vais vous expliquer comment fonctionne une CAE.

La CAE ou la Coopérative d'Activité et d'Emploi

 

Une CAE ou Coopérative d’Activités et d’Emploi quèsaco ?

Tout d’abord pour savoir de quoi on parle, je préciserai qu’une Coopérative d’Activité et d’Emploi est une entreprise partagée entre des entrepreneurs salariés associés souhaitant développer leur propre activité économique dans un cadre mutualisé.

Y adhérer c’est également contribuer au développement de l’activité économique d’un territoire (qu’il soit rural ou urbain) et s’offrir en tant qu’entrepreneur·e indépendant·e un cadre pour entreprendre autrement.

Une CAE repose donc sur un projet collectif, ancré sur un territoire, et capable d’atteindre son équilibre économique dans un délai supportable.

Les CAE constituent ainsi un concept novateur permettant à un·e porteur·se de projet de tester son activité en toute sécurité.

L’originalité de la CAE étant de lui offrir en cas d’activité pérenne, un statut “d’entrepreneur·e salarié·e” (en CDI) qui lui permet de percevoir un salaire et de bénéficier de la couverture sociale, comme n’importe quel salarié du secteur privé.

Les CAE sont constituées sous forme de SCOP ou de SCIC (c’est le cas d’Impuls’Ions). Leur fonctionnement est assuré par un gérant ou président et des chargés de mission. Chaque mois il est demandé aux entrepreneurs d’assister à une réunion sur la gestion de la CAE (merci GoToMeeting qui permet de le faire sans avoir à se déplacer et permet d’organiser des ateliers auxquels participent les membres d’Impuls’Ions répartis aux 4 coins de France !).

Impuls’ions, la CAE que j’ai choisie

Née de la volonté commune de 11 associés fondateurs vivant en région toulousaine et motivés par les modes de fonctionnement entrepreneuriaux évoqués plus haut, Impuls’Ions bénéficie depuis 2016 de l’énergie, de l’expérience et de l’engagement de Jérôme Rousse qui en est le président.

Comme toutes les CAE, celle que j’ai choisie (pour des raisons de qualités humaines et d’un fonctionnement qui me convient en raison de son agilité) propose aux porteurs de projet plusieurs services que cette infographie résume parfaitement :

Une CAE c'est quoi ?

 

De même, pour mieux comprendre pourquoi j’ai quitté le statut de auto-micro-entrepreneur, cette succession d’illustrations devrait vous y aider.

Les avantages de la CAE en 20 points

Le statut Contrat d’Entrepreneur·e·s Salarié·e·s Associé·e·s (CESA) versus le statut Auto-entrepreneur, une série en 6 épisodes !

Statut CESA vs statut autoentrepreneur 1

Statut CESA vs statut autoentrepreneur 2Statut CESA vs statut autoentrepreneur 3Statut CESA vs statut autoentrepreneur 4Statut CESA vs statut autoentrepreneur 5Statut CESA vs statut autoentrepreneur 6

Je vais laisser à Jérôme le soin de mentionner un autre atout très important qui a éminemment joué dans ma décision de franchir le pas, et motive bon nombre d’entrepreneurs salariés qui n’ont pas envie de s’embêter avec la paperasse :

“Notre Coopérative d’Activités et d’Emploi, Impuls’Ions, permet à un entrepreneur indépendant de se concentrer sur son coeur de métier en se libérant des contraintes administratives, juridiques, comptables, sociales et financières en partageant, échangeant et mutualisant au sein d’un collectif. Grâce aux outils coopératifs que nous avons développés en interne et aux partenariats avec des startups françaises pour les documents légaux, administratifs, comptables ou fiscaux, nous pouvons héberger  au sein de la coopérative des entrepreneurs où qu’ils résident”.

Qui sont les coopérateurs·trices ?

Deux types de profils intègrent la coopérative :

  • Les uns ont déjà une activité et sont majoritairement micro entrepreneur. Ils veulent avant tout accéder au statut protecteur d’Entrepreneur-salarié, mais aussi bénéficier du partage et du réseau de compétences, de l’hébergement administratif, comptable et financier.
  • Les autres veulent créer leur activité et tester leur projet en bénéficiant de l’accompagnement dynamique et bienveillant des membres de la CAE.

Comme le précise Jérôme Rousse :

“Ces derniers peuvent être demandeurs d’emploi (indemnisés ou non) ou  bénéficiaires de minima sociaux.
Ils peuvent tester la viabilité économique de leur projet, affiner les paramètres opérationnels et commerciaux, conclure leurs premiers contrats en signant un contrat CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) d’une durée de 12 mois, renouvelable 2 fois, soit 36 mois de test possible au total. Celui-ci s’effectue en utilisant le cadre juridique de la coopérative : numéro de SIRET/TVA, numéro d’organisme de formation, assurance Responsabilité Civile Professionnelle ou décennale.
Quand leur activité devient pérenne, ils peuvent devenir entrepreneurs salariés d’Impuls’Ions.
Ils signent alors avec la CAE, leur CDI (avec tous les avantages associés : mutuelle, prévoyance, chèques vacances, intéressement, participation), car oui être indépendant, être son propre patron tout en étant salarié, c’est possible !!”

La CAE ne bénéficiant pas ou peu de financement public, chacun doit participer aux frais de fonctionnement de l’entreprise., cela s’appelle la contribution. Celle ci est calculée non pas sur le Chiffre d’Affaires, mais sur la marge Brute afin de ne pas pénaliser les activités.

Les entrepreneur·e·s salariés ayant une activité régulière versent un peu plus (en théorie entre 11 et 12 % de la marge brute, mais en réalité bilan à l’appui le pourcentage moyen se situe entre 6 à 7 %), que les  CAPE, qui eux versent une cotisation mensuelle fixe forfaitaire de 85 euros, progressive, afin de participer aux charges de structure.

Comme se plait  à le rappeler Jérôme Rousse, ce n’est pas l’argent qui est prégnant mais l’humain au sein de l’entreprise, aussi  la contribution  chez Impuls’ions revêt-elle une vrai dimension solidaire et sociale. Elle est redistributive et tient compte de la situation personnelle de l’entrepreneur·e : Les plus aguerris permettent de financer l’intégration des nouveaux, qui à leur tour, plus tard, feront de même avec les entrepreneur·e·s qui intégreront après eux. La boucle est bouclée :

Je rends à un moment ce que l’on m’a donné, quoi de plus vertueux comme mode de fonctionnement !!

De plus, la contribution est payée à trimestre échu, ce qui laisse aux entrepreneurs le temps de s’organiser pour commencer à facturer et ne pas être pénalisés.

Test, mutualisation, gestion, accompagnement et outil collaboratif

Pour récapituler, en bref et en résumé, la CAE Impuls’Ions en établissant le contrat CAPE permet de :

  • Prospecter, vendre, facturer et déduire ses frais professionnels et investissements comme tout professionnel
  • Bénéficier du régime général de la sécurité sociale
  • Maintenir et générer de nouveaux droits à l’assurance chômage (si bulletin de salaire en plus des remboursements de frais)

Toutes les fonctions administratives, juridiques, comptables, sociales, fiscales, financières, la formation et la communication, l’accompagnement ainsi que les frais de fonctionnement de la structure sont mutualisés.

La contribution coopérative demandée aux Entrepreneur-e-s, calculée sur la marge brute de l’activité, alors que beaucoup de sociétés de portage salarial et de structures d’accompagnement la calcule sur le CA HT, permet de financer notamment les exercices suivants :

  • Gestion administrative, comptabilité, déclarations sociales, règlement des notes de frais (Impuls’Ions dispose depuis peu d’une appli pour réaliser ses notes de frais hyper pratique qui fait gagner un temps fou : Expensya), TVA, impôts, taxes. Elle travaille aussi avec la start up française Digiforma pour la gestion dématérialisée de l’organisme de formation dont elle a l’agrément
  • Assurance responsabilité civile professionnelle. Certaines activités pouvant nécessiter d’autres assurances spécifiques
  • Gestion commerciale, aide à l’élaboration des devis et propositions facturation, gestion des règlements
  • Accompagnement individuel, atelier création et développement d’activités
  • Site internet et plate-forme de gestion collaborative de l’activité Doliscop permettant à chaque entrepreneur-e- de consulter online les chiffres clés de son activité

Comme on peut le constater Impuls’ions est bien une CAE 2.0 qui utilise tous les outils permettant de fluidifier, grâce au digital et au numérique, l’activité des entrepreneurs.

Pour qui ?

La diversité des métiers et des activités est une grande richesse d’Impuls’Ions qui fait se croiser physiquement ou dans des tête-à-tête par téléphone, Messenger ou visioconférence des personnalités qui ne se seraient jamais rencontrées.

Pendant le confinement, la CAE a ainsi organisé plus de 54 rendez-vous sous forme de meet-up virtuels, d’apéro, d’ateliers de co-développement afin de sortir chacun-e de son isolement.

Plusieurs pôles professionnels émergent répartis en :

  • Santé et bien-être au travail
  • Conseil et formation
  • Artisanat et BTP
  • Marketing & communication par l’image
  • Commerce & Distribution
  • Para-médical

…. et bientôt le vôtre !

Développer son activité individuelle en développant la collectivité

Chez Impuls’ions, à la différence des autres entreprises, il n’y a pas de salarié “classique”, puisque chaque intervenant-e a sa propre activité et se voit confier, en fonction de ses appétences et de ses compétences, la possibilité de s’impliquer dans son développement.

Raison pour laquelle, forte de mon ancrage, de ma connaissance des écosystèmes locaux, de mes réseaux et de mon envie de faire connaitre ce statut, je suis en charge du développement de l’antenne territoriale de la Nouvelle-Aquitaine. Sachant que la CAE accueille actuellement 90 entrepreneurs sur 5 territoires différents avec une progression constante de l’ordre de 25% par an.

Intégrer une CAE, ce n’est pas seulement bénéficier d’une prestation de service,  mais c’est aussi accéder à un collectif pro qui permet de faire du réseau, compléter ses offres de service, trouver des fournisseurs ou des clients, ce que l’on appelle la recommandation qualifiée. Comme vous le savez :

On ne peut recommander que quelqu’un que l’on connait.

En ce qui me concerne, outre les super échanges que j’ai eus avec plusieurs membres de la CAE, j’ai signé une prestation avec Sarah, qui vit à Souvigny dans l’Allier et qui a créé le site internet : Laines des Artisans de France.

Vente de laine en ligne

Suite à son expérience dans une entreprise de lavage de laines, elle s’est lancée dans la vente en ligne de produits réalisés par les artisans de la filière laine de France avec les laines du Pays.

Son ambition : faire découvrir le savoir-faire des artisans de chez nous concernant la confection de literie, chaussons, vêtements, pelotes, teintures végétales, laine au détail, l’isolation phonique et thermique, ainsi que le recyclage des laines.

Le tout dans le respect des animaux. Un thème qui, vous le savez m’est cher, et pour lequel j’apprendrai, grâce à Sarah en l’aidant dans sa communication digitale, que, pour le bien être de l’animal, il est nécessaire de le tondre ou de le peigner une fois par an (voire même deux pour certains). L’essentiel étant de faire appel à un bon tondeur, ce qui est le cas avec Jules KISTER, choisi pour sa délicatesse et son respect des animaux. 

Pulsions, le mag pour prendre le pouls d’Impuls’ions, de ses entrepreneurs, partenaires et territoires

Last but not least (la bise à ceux que mon anglophilie agace et qui me le signale, même si toujours, amicalement !) la CAE Impuls’ions a créé un magazine. Un outil pour mettre en avant entrepreneurs, partenaires et territoires ruraux et péri-urbains avec qui nous travaillons, mais aussi de pouvoir donner la parole à toutes celles et ceux qui, tous les jours, oeuvrent pour l’intérêt collectif de la coopérative afin de faire vivre à tous, une belle aventure.

Cliquez sur la couverture du numéro 1 de Pulsions et faites la connaissance de celles et ceux qui ont élargi mes horizons et ne demandent qu’à élargir le vôtre :


1 pour tous et tous pour 1

 

Vous l’aurez compris, je suis fière et heureuse de faire partie d’Impuls’Ions et j’espère vous avoir donné envie de nous rejoindre. Surtout que, et ça, pour moi c’est aussi un point positif supplémentaire qui me réjouit… beaucoup de ses membres ont l’accent chantant et ensoleillé de Toulouse. Et oui !  Je ne suis pas glottophobe ! Les accents sont aussi des signes de diversité !

Contacts en Régions pour plus d’informations :

Les différents·tes animateurs·trices régionaux  :

Cartographie des ambassadeurs d'Impuls'ions
Les référent·e·s de la CAE Impuls’ions all over la France

logo ImpulsionsSite : www.impuls-ions.com (site en rénovation)
Courriel : contact@impuls-ions.org
Tel : 06 50 72 13 01

 

Un grand merci à Laure Chiraussel, Emmanuel Clémence et Benjamin François (site en construction) pour leur aide info-graphique !

error1904

À propos de l'auteur

Isabelle Camus

Blogueuse en série, obsédée textuelle anglophile, bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats, elle partage sa vie avec Clifton, son rouquin, câlin, taquin de félin.

Commentaires

Laisse un commentaire ! Le dieu des blogueuses en série te le rendra !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Coopérative d’Activité et d’Emploi, du projet au concept pour les adeptes Impuls’Ion donne les solutions aux Freelances et autres aventuriers pour la pérennisation de leur créativité, concept donnant assurance et confiance pour l’épanouissement de toutes entreprises culturelles ou économiques se libérant du carcan Auto-entrepreneur.
    Un article enrichissant mais peu avenant pour un lecteur du dimanche du a sa technicité……..Pas de panique Isabelle aura eu la pédagogie de nous retranscrire le texte en bande dessinée et nous simplifier la vie et celle de nos méninges.

    Entreprenez la vie qui vous ressemble, un slogan qui va comme un gant à Isabelle ( on devrait même en faire des auto-collants ).
    .

    • C’est vrai que cet article est très technique et ne concerne que ceux qui ont ou veulent tenter l’aventure de l’entreprenariat. Bel effort que le tien de l’avoir lu jusqu’au bout pour me faire ton retour Éric !

  • Merci Isabelle : ton article très complet met en lumière qu’il y a un autre statut que les SARL, EI et SASU (plébiscités par les comptables lorsque tu demandes un conseil en tant qu’indépendant) et bien différents également du portage salarial et de la micro-entreprise.

    Sérénité pour démarrer ou pérenniser son activité d’entrepreneur : on gagne à mieux le faire connaitre !

    Très sympa les visuels pour synthétiser avantages et inconvénients !

    • Merci de ton retour Corinne !

      Oui, la CAE gagne à être connue pour toutes les raisons évoquées plus haut. Et Impuls’Ions l’est encore plus, grâce à son agrément d’organisme de formation… atout supplémentaire qui fera l’objet d’un article futur ! 🙂

      Concernant les visuels, ce sont ceux qui sont envoyés aux nouveaux arrivants. Ils ont été réalisés et réactualisés par Laure. Mutualisation powa !

  • Et bien bravo, quel honneur tu fais à notre belle CAE Impuls’Ions avec ce bel article, bien rédigé (comme d’hab lol) et cette fois illustré (top top), très informatif, ludique, accessible et complet.

    Et du coup je ne peux que me féliciter de t’avoir sollicitée à nous rejoindre au sein de cette merveilleuse aventure collaborative qui permet de contribuer à créer ‘aujourd’hui’ le monde que l’on souhaite voir émerger ‘demain’ 😉

    Au plaisir de la suite que tu va prendre en charge avec brio j’en suis sûr !
    Merci Isabelle

    • Merci pour ton retour Patrice !

      Il me semblait effectivement important de mettre en avant ET le statut de la CAE ET la Coopérative d’Activité et d’Emploi Impuls’Ions que je te remercie de m’avoir fait connaître !

      J’ai mis le temps, et j’ai franchi le pas pile poil quand il le fallait !

      Longue vie à notre aventure commune !

  • Un super article ! Merci Serial blogueuse pour cette info qui devrait transformer la vie de milliers de solo-preneur·e·s et d’entrepreneur·e·s en quête d’un statut !

  • Bravo Isabelle pour cet article bien documenté.
    Je te suggère de compléter… dans un autre article peut être , avec le fait que la plupart des #CAE se sont regroupées dans deux réseaux pour partager leurs expériences, mutualiser leurs moyens au niveau national : #Copea #CPE Coopérer pour Entreprendre .
    Et dernière nouveauté : la création de la fédération des #CAE avec l’appui de la Confédération Générale des Scop #CGSCOP
    Le tout : au bénéfice des entrepreneur.e.s et des membres des équipes support .

I Blog You

Isabelle Camus (comme Albert) née un 13 juillet (comme Simone Veil). Blogueuse en série éclectique, obsédée textuelle assumée, vélo reporter rébiolutionnaire, à la pointe de mon stylo, je me plie en quatre pour te faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Vie de quartier, Cause des Femmes et Bien-être animal
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse
error

Alors, on est pas bien ensemble ? Allez ! Clique et follow me !