Arnaud Mateo et Maxence Celerier aux fourneaux de Nohos'Deli Chartrons place to be
Arnaud Mateo et Maxence Celerier © Laura Van Puymbroeck
Chartrons' place to be

NOHO’S DELI, the place to be du PASTRAMI aux Chartrons… et au-delà

J’ai deux modes de déplacement préférés : mon vélo et mes pieds. Autrement dit : pédaler et marcher. Avec le premier je vais plus vite (oui, mon Peugeot au cadre orange est une vraie bombe ! 😉 ) et plus loin (faire le trajet les Chartrons où je vis / Gradignan où vit ma vénérable mère, m’est coutumier).
Avec le second je prends plus le temps et je remarque plus de choses. À l’instar de ce jour de juillet où, rentrant chez moi par la rue Camille Godard pour changer, je passais devant le panneau d’un lieu de restauration rapide auquel, tout en marchant je jetais un coup d’oeil distrait. Un mot accrocha mon regard : Veggie Burger.
Telle un chien d’arrêt je stoppais net, levais le nez et réalisais que je ne reconnaissais pas la devanture devant laquelle je me tenais. Normal ! Comme me l’apprendrai l’occupant des lieux, Noho’s Deli était seulement ouvert depuis le mois de mai dernier !

Noho’s Deli, un décor digne d’un film de Woody Allen

Noho's Deli delicatessen 6 rue Camille Godard« Noho » comme North of Houston Street, le quartier de New-York. Et « Deli« , comme le diminutif de Delicatessen, un mot que tous les fans des réalisateurs Jeunet et Caro connaissent bien. Espaces à la fois de restauration rapide et épiceries fines que l’on trouve aux États-Unis et au Canada et qui fonctionnent, pour la plupart, essentiellement sur la base de la vente de produits à emporter.

L’offre proposée étant principalement composée de produits frais, on trouve typiquement dans les delicatessens des produits prêts à consommer, tels que sandwiches, salades, soupes, omelettes, viandes et fromages, dans un genre fortement influencé par la cuisine juive ashkénaze originaire d’Europe de l’Est.

Ainsi les mets sont souvent accompagnés de pickles, gros cornichons aigre-doux typiques de ces régions, de sauce relish, de tomates confites et de choucroute. Leur réputation tient beaucoup à leur offre en matière de viande (viande fumée ou pastrami comme dans les films de Woody Allen), vendue en sandwichs (le préféré de Joey de la série Friends), mais aussi au poids. Les delicatessens proposent également des boissons chaudes et froides, ainsi que des produits de pâtisserie et de boulangerie, notamment des bagels.

Même s’il existe de grands delicatessens, la plupart d’entre eux sont des échoppes de petite taille. Les delicatessens sont des lieux typiques de New York, le plus célèbre étant certainement Katz’s Deli, dans lequel a été tournée la fameuse scène du film Quand Harry rencontre Sally où Meg Ryan simule avec talent… un orgasme en plein restaurant.

Au menu, du homemade et du healthy food préparés par deux vrais cuisiniers

Voilà, le décor est planté et correspond en tout point (Meg Ryan en moins) à l’ambiance que Maxence Celerier et Arnaud Mateo ont voulu créer au 6 de la rue Camille Godard, ce lieu qu’ils ont repris et auquel ils ont redonné vie. Ouvert seulement 15 jours au cours de ces 3 dernières années, les habitants du quartier, moi la première, ne le remarquaient même plus.

L’un est barbu, l’autre aussi, laissez moi vous les présenter

Noho's Deli, delicatessen aux Chartrons quartier de Bordeaux
Maxence et Arnaud, une goûteuse et chaleureuse collaboration.

Arnaud, hispano-italien de 36 ans cuisine depuis qu’il a 17 ans. Originaire de Toulon, il a fait son apprentissage dans le Var avant de devenir bordelais.

Au palmarès de son expérience on peut citer l’Iguane à Mérignac, le Bistrot des Quinconces, le Martinez à Cannes pendant 2 ans, l’Hostellerie Natali à Colombey les deux Eglises pendant 2 ans au cours desquels le restaurant a gagné une étoile au guide Michelin, (sa chambre, pour la petite histoire, se trouvant juste en face du cimetière où est enterré le Général de Gaulle) ou encore La Pyramide à Vienne près de Lyon. Le tout en mode cuisine traditionnelle.

Maxence, 37 ans, né à Périgueux a fait l’école hôtelière de Marseille. Il partira en Irlande pour apprendre l’Anglais et travaillera pendant 3 ans en Angleterre, à Bristol, de 2001 à 2004. Une période qui le sensibilisera à la cuisine végétarienne et au sans gluten.

Il passera aussi 2 ans à St Barthélémy aux Antilles où il cuisinera antillais et français. Puis ce sera 1 an en Australie, dont 5 mois à Sydney dans un restaurant français. Et le reste à voyager sac au dos, à travers le continent où il découvre les différentes facettes de la gastronomie locale. C’est de retour en France en 2007 qu’il rencontrera Arnaud avec lequel il travaillera 3 mois.

S’ils partent chacun de leur côté, ils gardent le contact  et décident un beau jour de monter ensemble leur propre affaire.

Breakfast, pastrami, burger végétarien, salades, soupes & desserts

L’idée de base pour les deux amis étant de tout faire maison (même les chips) et, première à Bordeaux, de se spécialiser dans le pastrami, ce sandwich dont l’élément essentiel est la viande de boeuf.

Savoir qu’entre le moment où elle est livrée et celui où elle se retrouve dans votre sandwich, il se passe 4 jours : 3 jours de marinade dans une saumure aux épices à la recette top secrète, 1 heure de fumage à froid, pour finir par 12 heures de cuisson sous vide à basse température. Qualité et hygiène garanties !

Le premier sandwich au pastrami de Laura Van Puymbroeck shootee par une serial blogueuse
Quand Laura rencontre le sandwich au pastrami.

Laura, dont les photos illustrent avec talent cet article peut témoigner aussi de sa saveur 😉

Mais les végétariens dont je suis, ne sont pas en reste, puisque Noho’s Deli propose également un succulent veggie burger dans lequel la viande est remplacée par une galette home made composée de :

  • boulghour,
  • brocolis,
  • graines de sarrasin, graines de courges, pignons, graines de tournesol,
  • oignons,
  • échalotes

Sans oublier le ketchup maison. Et là je peux vous assurer que l’ensemble est une vraie régalade.

Noho's Deli et son succulent burger vegetarien special serial blogueuse par Laura Van Puymbroeck
Le veggie burger de Noho’s Deli, un burger végétarien carrément 5 étoiles !

La carte propose 3 sandwichs en permanence (Pastrami, Veggie et Tuna melt). Tout le reste tourne. Soupe du jour : courgettes, chou-fleur/noisettes/cumin, carottes/coriandre, petits pois/menthe, lentilles corail/citron vert… Un vrai festival pour les papilles !

Le matin dès 8 h, la formule breakfast propose des brownies, des pancakes au sirop d’érable, du fromage blanc et de la salade de fruits pour l’option sucrée.

Pour le salé : Pancakes au bacon ou « buttermilk omelet sandwich » dont le pain est remplacé par du biscuit salé au lait Ribot (fermenté). Et dans les deux cas le café est offert.

Quant aux desserts, ils suivent eux aussi la saisonnalité et sont faits à partir de produits frais (apple pie, cheese cake, banana bread…).

Vous gagnerez à découvrir ce nouveau lieu à l’amplitude horaire qui va de 8h à 20 h du lundi au jeudi et de 8h à 22h du vendredi au samedi.

À l’approche de l’hiver, des petits plats cuisinés vont enrichir la carte et compléter les salades à emporter le soir chez soi. Idéal pour les étudiants ou ceux qui sortent tard du travail.

Allez visiter leur profil instagram et leur page facebook, vous verrez, viandards ou vegans, coloré, varié, savoureux et bien présenté, il y en a pour tous les goûts. Maxence et Arnaud dans leur concept à l’américaine, à la fois sain et quali, illustration parfaite du Fast Food Slow Cooking (service rapide & cuisson qui prend le temps) ont pensé à tout le monde  !

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire