Julien Doré prend son bain de foule au Zénith de Toulouse
Jugeote

JULIEN DORÉ & de 3

Avec la sortie de l’édition limitée de &, il était temps que je me mette à l’écriture du compte rendu du concert de Toulouse. Et on pourra le dire,  j’ai été plutôt chanceuse sur la tournée & de  Julien Doré !
Trois accréditations photos, pour trois endroits radicalement différents, excusez du peu.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon report de Bordeaux avec l’ami Lucas à la plume, ainsi que la date de Bayonne :

Direction Bordeaux/Paris : De la patinoire au Zénith

Direction Bayonne : Julien Doré Le lion dans l’arène

 

 Trois concerts de Julien Doré sinon rien !

Après avoir ouvert le bal de la première partie de la tournée à la patinoire de Bordeaux  en mai dernier, et la version estivale en juillet aux arènes de Bayonne ( mon lieu préféré de ces 3 concerts, MERCI Base productions, cc Clément ) j’optais pour la version Toulousaine = première date du dernier tour d’Esperluette qui se termine mi-décembre à Paris.

N’en déplaise à certains copains de la gente masculine, il faudra faire avec Julien dans le paysage musical de la chanson française.

Ne pas oublier que :

Løve, son ancien album, c’est plus de 400.000 exemplaires vendus.

Pendant que le 10 novembre, tout Bordeaux était à la release des Datcha Mandala, j’expérimentais  la version Blablacar en position  passager en compagnie de 3  supporters de Julien pas forcément de la première heure non plus, mais tombés néanmoins sous le charme de Løve. Autant  vous dire que le trajet fut des plus agréable.

Folie, autodérision et poils sur les bras

Arrivée devant le Zénith de Toulouse,  grosse impression !  Lieu superbe, qui fait oublier les embouteillages du vendredi soir, oui oui les Toulousains eux aussi sont gâtés question bouchons !  Pour, après une longue attente  m’entendre dire qu’il fallait que j’aille récupérer mon pass à un autre guichet…  Résultat, je louperai quasiment toute  la première partie. Dommage !  Je le saurai pour les prochaines fois.

Me voilà dans les starting blocks, le crash barrière n’est pas très large, mais offre plus de possibilités avec sa petite avant scène pour avoir des angles de vue intéressants.

Scénario bien rodé et scéno forcément identique me permettent d’appréhender plus sereinement les trois morceaux que j’ai l’autorisation de shooter.

Changement un peu dans le déroulement de la set list  = pas de  » Coco câline » sur les trois premières chansons. Je ne pourrai  pas réaliser la photo du célèbre saut.

Et c’est dès le second titre que Julien ira, comme à son habitude, prendre son bain de foule, raccompagné sur les épaules de son garde du corps.

On le sent tellement heureux de nous retrouver (je vous assure nous aussi) ! Il nous fait remarquer qu’on lui a manqué et c’est avec la gorge serrée qu’il explique que ce sont les dernières dates. Nous aussi on versera notre petite larme.

Tout au long du set, folie douce, autodérision et moment plus intense à donner le frisson seront au rendez-vous (je regretterai comme à chaque fois qu’il est absent  » Le Corbeau blanc ». )

L’artiste remerciera encore une fois son public d’être là, présent une fois de plus au rendez-vous, toujours un peu surpris de son succès.  Qui pourrait s’expliquer tout simplement parce qu’il y a de l’authenticité dans cet artiste là, et que ne pas se prendre au sérieux est une chose qui se fait rare de nos jours.

  

 

Julien Doré en coffret édition limitée

Si j’ai un peu attendu pour ce  report, c’est aussi pour avoir l’occasion de vous faire un retour sur l’édition limitée d’ Esperluette, sortie le 24 novembre, qui nous replonge avec délice dans quelques uns des moments forts de sa tournée.

Au menu :

  •  CD + DVD.
  • Un documentaire immersif de 40 minutes retraçant la genèse de « & » commenté et co-réalisé par Julien Doré.
  • Un livret de 40 pages avec photos inédites du photographe Goledzinowski qui a la chance de suivre l’artiste.
  • Ainsi que 4 photos interchangeables pour personnaliser la pochette d’album.
  • Un carnet de 32 pages regroupant ses meilleurs tweets, dont celui de la serviette que je vous laisse
    découvrir… 

Pour finir vous aurez même le privilège de voir le concert en direct le 20 décembre sur TMC !! Merci pour ce joli cadeau de Noël en avance Julien !!! Et rendez vous au prochain album. Au travail les garçons !

Special merci à Auguri productions

A propos de l'auteur

Valy Dion

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire