Serial Blogueuse

Mon BORDEAUX DU TAC AU TAC dans BGV

Je connaissais son Bordeaux du Tac au Tac, une rubrique sur les néo-bordelais  qu’elle a tenu pendant 5 ans dans le journal Sud Ouest, deuxième quotidien régional français où j’ai moi-même été correspondante de quartier pour les Chartrons pendant 5 ans.

Guillemette Bardinet fondatrice de Bordeaux à Grande Vitesse
Guillemette Bardinet de Laage par Cécile Perrinet Lhermitte

Je connaissais son nom : Guillemette Bardinet, dont la famille est une institution à Bordeaux et qui plus est aux Chartrons, the place to be où je vis depuis plus de 30 ans.  Pourtant nous ne nous étions jamais rencontrées.

Et puis un beau jour, j’ai non seulement eu l’occasion de faire sa connaissance devant une tasse de thé, mais aussi de dresser son portrait et de parler de son nouveau métier :

Guillemette Bardinet est facilitatrice, accélératrice d’intégration pour les nouveaux arrivants qui rêvent de, où sont en passe de s’installer à Bordeaux.

Une activité  inédite que vous pouvez découvrir dans son site BGV, acronyme de Bordeaux à Grande Vitesse et clin d’oeil à la LGV, ou encore dans mon article, où je me suis fait fort de décrire et d’expliquer tout ça bien en détail.

Interview devant une tasse de thé à Bordeaux Chartrons
Il était une fois Guillemette Bardinet et BGV.

 

Parce que s’installer à Bordeaux ne s’improvise pas

Il y a peu, Guillemette a intégré, dans son site, un blog, où, du Front de Libération Bordeluche face au Parisianisme, aux causes de l’exode parisienne vers l’ex-belle endormie, en passant par les prix prohibitifs de l’immobilier,  elle poste des analyses, des billets d’humeur et d’humour sur les clefs qu’il faut détenir pour comprendre Bordeaux.

Car si la capitale aquitaine fait rêver, être Bordelais, ce n’est pas si simple. Il faut franchir moultes barrages, du coup ça se travaille et ça se construit.

Apprendre à devenir Bordelais.e tu devras

En 2013, j’avais été abordée par un « néo-bordelais », expression branchée ayant supplanté celle de « nouvel arrivant », qui, tandis que je travaillais devant mon ordi en buvant un thé chez Paul’s place, mon spot préféré de l’époque, m’avait abordée et m’avait déclaré  :

J’aime beaucoup ce que vous faites !

Parisien des Batignolles pur souche, assurément homme de goût, non seulement il appréciait mon webzine (en ce temps là My Global Bordeaux)  mais en plus il venait juste de s’installer avec femme et enfants, devinez où ? Bingo ! Aux Chartrons !

Franck le Henry, c’est son nom, était show man de profession, doté d’une plume pleine de verve et d’humour. Autant de qualités qui le feront intégrer la dream team de contributeurs qui m’accompagnait à ce moment là. Un talent d’écriture et d’esprit qui devait notamment donner naissance à un article mémorable qui avait cartonné, intitulé : Les 10 commandements à l’attention d’un Parisien à Bordeaux.

Les 10 commandements d'un parisien à Bordeaux signés Franck Le Henry
Embouteillages, pluie, tram, moustiques, stress au volant… une composante du way of life bordelais.

Les 12 commandements du parfait néo-bordelais

Forte de son expérience et de son expertise de bordelo-parisienne, Guillemette rédigera elle aussi une liste de commandements, au nombre cette fois-ci de 12, toujours en mode Yoda et toujours teintés d’humour, à apprendre par coeur par tous les postulants au Bordeaux way of life :

  1. Profil bas tu débarqueras
  2. Le prix du mètre carré tu négocieras
  3. Dans les bons réseaux tu t’incrusteras
  4. Ton permis de conduire tu ressortiras
  5. Tes bottes de pluie tu ne rangeras pas
  6. Sud-Ouest sous le bras tu sortiras
  7. Le jeudi soir tu inviteras
  8. Fissa, à la plage le dimanche tu partiras
  9. Au Château ton vin tu n’achèteras pas
  10. Le ciel tu redécouvriras
  11. La généalogie tu réviseras
  12. Avec ta néo qualité de vie tu nous bassineras

Mon Bordeaux en 49 réponses du Tac au Tac

En tournant la page de 15 ans de journalisme fin 2017, pour se concentrer sur ses nouveaux projets professionnels, Guillemette a emporté avec elle sa rubrique. Son questionnaire du tac au tac, où un(e) bordelais(e) du cru ou un(e) néo bordelais(e) livre sa vision de la ville.

À son invitation, je m’y suis prêtée. C’est ainsi, qu’en quelques questions/réponses j’ai eu l’occasion de réviser mes fondamentaux de bordelaise n’ayant jamais été voir ailleurs si l’herbe était plus verte, et qui assiste, un tantinet inquiète, à la mutation de Bordeaux, la ville qu’elle aime.

Bref, pour découvrir dans le Let’s blog de BGV, les quelques lieux et acteurs de mon référenciel, forcément incomplet puisque choisir c’est exclure,

 ÇA SE PASSE ICI !!!  ☚☚☚☚☚☚☚☚☚☚☚☚☚☚

Et à très bientôt pour un rendez-vous entre Guillemette (qui vit désormais à Bègles), et moi-même.
Une petite causerie aux accents de partie de ping pong verbal.  Un petit match amical entre fille du Nord et fille du Sud, fille des Chartrons et fille de Bègles.

 

 

A propos de l'auteur

Isabelle Camus

Serial blogueuse, anglophile bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats et tout particulièrement de Clifton, son rouquin, taquin, câlin de félin.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

ISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogueuse 100% bio, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir d’avantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

Mon autre site pro