Scène de la Garonne et de la Plaine, Garorock 2018
Indochine met le feu. © Laura Van Puymbroeck
Jugeote Serial Blogueuse

GAROROCK 2018 : Symbiose, Affluence, Chaleur et Annulation

Le jeudi 28 juin 2018, près de 110 000 festivaliers embarquaient sur la plaine marmandaise de la Filhole pour la 22ème édition du Garorock Festival. Avec un nouveau record de billets vendus, 145 500 au total, l’organisation se veut confiante de la réussite de l’événement malgré l’annulation de la journée de clôture.

Musique, promiscuité et apéro, telle est la devise de Garo. En effet, le Garorock Festival, comme beaucoup d’entre eux en France, ne se réduit pas seulement à un enchaînement de prestations musicales. Il s’agit d’une ambiance, d’un mythe autour duquel fans et amateurs communient immodérément. C’est en duo que nous nous sommes cette année rendus à la 22ème édition du festival marmandais, Laura à la photo et moi en observateur. On vous raconte.

L'arrivée du public, le show se fait attendre. © Laura Van Puymbroeck
L’arrivée du public, le show se fait attendre. © Laura Van Puymbroeck

Nuit : Garorock ou la profession de foi pop-rock-électro

Nombreux étaient ceux présents pour contempler, la douceur de Charlotte Gainsbourg, la fougue d’Orelsan ou la démence de Marilyn Manson. Des têtes d’affiche certes, aux représentations spectaculaires par leur intensité, mais cachant plus qu’un show chronométré. Une identité propre à chaque festivalier, résolu à trouver son bonheur parmi un panorama hétérogène d’univers musicaux tous aussi intéressants les uns que les autres.

Musicalement, il apparaît comme évident de retenir la prestation du groupe cumulant bientôt quarante années de carrière, Indochine. Comme un retour dans le passé ponctué de notes actuelles, c’est à travers leur nouvel album Station 13 que le groupe de rock a ravivé la flamme des nostalgiques venus spécialement pour la représentation. Sans oublier les potentiels nouveaux adeptes s’enflammant sur des titres comme 3 Nuits par Semaines ou l’Aventurier.

INDOCHINE, les milles étoiles de la scène de la Plaine. © Laura Van Puymbroeck
INDOCHINE, les mille étoiles de la scène de la Plaine. © Laura Van Puymbroeck
Public dense et investi © Laura Van Puymbroeck

Mais ce n’est pas sans intérêt que les festivaliers ont pu rencontrer de nouveaux noms tel que Smokey Jo and the Kid, duo hip-hop-électro bordelais et pleins d’autres encore. Autant de découvertes que d’affluence qui, malgré des représentations sous un soleil à 35 degrés, ont réussi à réunir la foule. Une évidence ? Le succès incontestable des duos électroniques français comme The Blaze, Odesza ou encore Polo and Pan, étoiles montantes de la pop-électro française.

 

Polo and Pan, tropical ! © Laura Van Puymbroeck
Les festivaliers du Garorock Festival 22ème édition
Un public visiblement conquis.

Jour : Le Campement ou le plaisir de la survie

Comme à Koh-Lanta, c’est en aventurier que chaque festivalier a dû aborder la vie sur le campement garockien. 35 degrés à quatorze heures, des robinets à eau plus qu’assaillis et des ombres naturelles envahies, chacun des 35 000 campeurs devait venir embrasser l’ombre des arbres.

Mais en prime de l’effort afin de rester hydratés, une programmation quasi continuelle a été mise en place avec le DJ Set du Camping permettant ainsi aux pieds de ne jamais cesser de taper le tempo.

La canicule n'arrête personne. © Laura Van Puymbroeck
La canicule n’arrête personne. © Laura Van Puymbroeck
Un saut en tyrolienne ? © Laura Van Puymbroeck

De cette promiscuité, un avantage en a été tiré lors de la rencontre France/Argentine de la coupe du monde de Russie de 2018. Pas besoin de télé ou de radio pour être tenu au courant du résultat. Il suffit juste d’écouter la foule clamer ou pester afin de se faire une idée du match.

Garorock ou le moyen de faire de nouvelles rencontres. © Laura Van Puymbroeck
Garorock ou le moyen de faire de nouvelles rencontres. © Laura Van Puymbroeck
Tout en couleur ! © Laura Van Puymbroeck

L’âme du Garorock Festival

Ecrire, prendre des photos sont effectivement des habitudes évidentes chez les journalistes. Mais qu’en est t-il de l’écoute?  S’arrêter, saisir un micro et partir à la recherche des émotions des festivaliers qui, sans équivoques, font ce que le Garorock Festival est aujourd’hui.  C’est aussi ça le reportage à la façon Serial Blogueuse. Pour cette 22ème édition; Nathalie, Laura et Paul sont tous les trois partis pour recueillir les sentiments des envahisseurs de la Filhole pour le compte de Radio Didée. Que ce soit pour l’ambiance du festival, de la programmation ou des nombreux apéros prévus lors du séjour, découvrez ce que les festivaliers du Garorock Festival 2018 ont à vous dire !

Dimanche : La Déception

Dimanche premier juillet, arrêté préfectoral, Garorock est annulé pour cause de tempête. Les 35 000 campeurs présents sur le site doivent quitter les lieux avant 18 heures. Les artistes censés clôturer le festival ne se présenterons pas.

De la colère de l’annonce émerge rapidement la compréhension. L’organisation n’y est pour rien, principe de précaution appliqué, les festivaliers comprennent. C’est en effet la plus attendue des quatre journées qui passe à la trappe : Macklemore, Imany, MGMT, Thérapie Taxi, Tryo, tous annulés. Pensant quitter la plaine de la Filhole avec le sourire dans la poche, les spectateurs ont pu se consoler en se rappelant les trois jours déjà passés.

Orlesan, Nekfeu, Lorenzo, DJ Snake, ou encore Rilés, des moments anthologiques gravés dans l’esprit de tous.

Jugeote, au même titre que leur label Banzaï Lab,  suit ce groupe bordelais depuis un bail ! La preuve en cliquant sur ce lien !  
Retrouvez ici, petits veinards, l’interview de Smokey Joe and the Kid avec Radio Didée. 

 

 

Couché de soleil sur la plaine de la Filhole
Couché de soleil sur la plaine de la Filhole en attendant la prochaine édition du Garorock Festival.
Garorock 22ème ouverture
Un indien au Garo. © Laura Van Puymbroeck

En définitif, le Garorock Festival renouvelle son incontestable succès à travers sa 22ème édition. Déjà les regards pointent vers l’été 2019. Avec les nouvelles dates annoncées, du 27 au 30 juin, la hâte de découvrir la nouvelle programmation se fait sentir.

Possiblement bouleversée par les rumeurs de rachat par Universal, c’est comme chaque année que nous allons patienter dans l’exigence d’être encore et toujours plus étonnés.

A propos de l'auteur

Paul Bureau

Il est vrai que c’est dur d’être doué dans son domaine, mais ne l’est-ce pas encore plus de l’être dans celui des autres ? Passionné d’investigation et étudiant en journalisme à l’EFJ de Bordeaux, il se lance dans la course au blog, au bio, au biogging, mais pas que !!

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

I Blog You

ISABELLE CAMUS (comme ALBERT) née un 13 juillet (comme SIMONE VEIL). Blogueuse 100% bio, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour vous faire découvrir Bordeaux en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir d’avantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

Mon autre site pro 100% bio

La Référence Bio le site pro d'Isabelle Camus Serial Blogueuse à Bordeaux