Jugeote Serial Blogueuse

Dans les yeux de Laura Van Puymbroeck

Il est des rencontres que l’on est heureux d’avoir faites et qui s’ancrent et s’installent dans nos vies, même si on ne se voit pas tous les jours ! C’est le cas  de celle avec Laura Van Puymbroeck qui m’avait contactée il y a deux ans, pour me proposer de faire des photos pour Jugeote.

Son truc à elle, c’était beaucoup les photos de concert, mais aussi les questions de genre et les portraits. En deux ans, sa passion est toujours aussi grande et elle a non seulement progressé, mais aussi bifurqué vers la danse, qu’elle capte à travers son objectif, le plus souvent dans un cadre urbain, où la géométrie et l’architecture s’harmonisent avec le mouvement.

Itinéraire d’un de mes gros kiffs avec qui, du cirque Romanes à une rencontre avec Pierre Rabhi à Darwin, ou encore un concert avec Tamino (qu’elle m’a fait découvrir), j’ai partagé de chouettes moments et qui, comme moi, adore les chats !

Laura Van Puymbroeck dans l’objectif

Laura Van Puymbroeck photographe de la nature et du mouvementPhotographe professionnelle depuis 5 ans, Laura Van Puymbroeck (il faut un certain entrainement avant de mémoriser et bien prononcer son nom d’origine belge) débute la photographie à son adolescence, dès 15 ans.

Fascinée par la nature qui l’entoure dans le Lot-et-Garonne, elle s’essaie dans un premier temps à la faune et la flore. A son entrée dans les études supérieures à Bordeaux, elle a alors 17 ans, ses envies se précisent et elle débute le portrait, se penchant sérieusement sur la technique en auto-didacte.

Nous sommes en 2012, la photographe ne perd pas de temps et expose ses premières photographies engagées sur le genre. S’en suivront, à ce jour, une quinzaine d’expositions dans la région.

En 2015, un an après avoir monté son entreprise, son parcours prend un tournant. A 20 ans, elle est engagée en tant que reporter pour le Département de la Gironde, où elle produira une saison culturelle aux Scènes d’Eté en Gironde.

Depuis lors, elle se passionne pour le reportage culturel et travaille pour des médias locaux print et web, dont celui-ci. En parallèle, elle produit des books d’artistes et des photographies de particuliers. Elle développe un sens thérapeutique à sa photographie, et donne une importance toute spéciale à l’expression de ses modèles.

Un tournant vers la danse

La passion de l’artiste pour la danse ne date pas d’hier ! L’aventure commence à ses 4 ans, avec la danse classique. Puis  à l’adolescence vient le modern’ jazz. Elle se dirige ensuite doucement vers les danses urbaines grâce à diverses rencontres enrichissantes.

La photographie et la danse se croisent officiellement à Bordeaux durant une première saison de reportage pour Dansons sur les Quais, en 2017. Un déclic ! Sa pratique inclue peu à peu le mouvement, jusqu’à ce qu’il devienne central en 2018. Dès lors, elle se consacre exclusivement à ce domaine, dans la volonté d’en devenir photographe spécialisée.

Sa démarche artistique

Deux points de composition lient chacune des photographies : l’architecture et le mouvement. Plus récemment, le travail s’axe sur une sensation d’apesanteur, grâce au travail chorégraphique des danseurs.

Dans chaque cliché, elle tente de trouver un point de convergence aux lignes architecturales, qui se rassemblent sur le modèle. Originaire du portrait, elle accorde une importance à l’expression et au visage qui offrent une émotion supplémentaire à la photographie.

Par ailleurs, elle choisit de travailler avec des danseurs et danseuses de bon niveau, pour des raisons de lâcher-prise du corps. Chaque session est un défi de composition qui la sort de sa zone de confort :

« Se placer au bon endroit, capter l’exact bon moment, c’est un réel travail de collaboration avec les danseurs-euses ».

 

Tirages d’oeuvres

Afin de soutenir son travail et de financer ses futurs projets, Laura propose des impressions sur tableaux. Les fonds récoltés permettront l’achat de nouveau matériel et accessoires, pour vous proposer des photographies toujours plus hautes en couleurs ! Vous pouvez également décider d’une proposition plus généreuse pour apporter votre soutien ! Les tableaux présentés ici sont tirés en format A2 (60x40cm) Dibond (aluminium haute qualité).

Vous pourrez choisir des impressions sur l’ensemble de ses compositions disponibles en ligne.

Format Aluminium (impression de référence des photographes, effet mat, indéformable) :

S / 45×30 : 90€

M / 60×40 : 120€

L / 90×60 : 160€

Format Forex/PVC (convient à un usage extérieur, léger):

S / 45×30 : 80€

M / 60×40 : 100€

L / 90×60 : 140€

Format Plexiglass (support transparent, effet brillant et lumineux) :

S / 45×30 : 90€

M / 60×40 : 120€

L / 90×60 : 160€

Tarifs danseurs-euses participants au projet : réduction de 50% sur le tarif affiché.

Pour les modalités de paiement, vous pouvez la contacter par mail à l’adresse :

vanpuymbroeck.photographe@gmail.com

 

A propos de l'auteur

Isabelle Camus

Blogueuse en série, obsédée textuelle anglophile, bio, tea & bike addict, écolo geek & digital granny de la génération X. Lady gaga de chats, elle partage sa vie avec Clifton, son rouquin, câlin, taquin de félin.

Commentaires

Grazie mille pour ton commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Et de 3 lol
    J’adore le travail de Laura et sa façon de composer dans l’espace avec un mouvement figé qui reprend sa dynamique dans l’architecture qui lui sert d’écrin !
    Très bel article 😉 J’ai hâte de voir ce que tu écriras sur moi quand je serais prêt 😉
    Bises

I Blog You

Serial Blogueuse Chartrons BordeauxIsabelle Camus (comme Albert) née un 13 juillet (comme Simone Veil). Blogueuse en série, obsédée textuelle 100% éclectique, le nez au vent et toujours à vélo, je me plie en quatre pour te faire découvrir Bordeaux (mais pas que) en mode Culture, Écologie, Quartiers et Cause des Femmes.
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici ☛…

La Référence BIO, mon autre site pro super bien, parce que…

La référence bio l'autre site de Serial blogueuse