Jugeote

“Ressources” : une saison culturelle 2021 repensée comme un appui à la relance pour les acteurs culturels

  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Jeudi dernier, 11h, l’écosystème du journalisme bordelais avait répondu présent dans les locaux de la Fabrique Pola, sur la rive droite. C’est ici que le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, et son adjoint chargé de la création et des expressions culturelles, Dimitri Boutleux, ont présenté la nouvelle saison culturelle 2021 de la ville de Bordeaux. Cette troisième édition, étalée du 10 juin au 10 août et intitulée “Ressources”, met à l’honneur les forces vives locales.

“À travers des créations et des initiatives artistiques qui proposent à chacune et chacun de re-vivre la ville autrement, et collectivement.”

Une saison culturelle qui débute à l’aube des réouvertures

Le monde de la culture étant en stand-by depuis de nombreux mois, cette nouvelle saison culturelle apparaît comme un nouveau souffle, c’est d’ailleurs ce qu’exprime Pierre Hurmic dès le début de la conférence.

” Je crois que l’on peut tous partager le constat que pour sortir de ces périodes de confinements successifs, proposer une nouvelle saison culturelle pourra nous permettre de respirer à nouveau depuis que nous sommes assignés. Plus que jamais, dans cette époque si particulière, nous avons vraiment besoin de nous retrouver, de partager ensemble, en direct, des émotions artistiques. Tout en gardant naturellement nos distances physiques et en respectant les règles sanitaires bien évidemment, mais tout cela n’entachera pas la nécessité de partage qui se fait ressentir à l’issue de la période difficile que nous venons de vivre. “

affiche saison culturelle 2021
Affiche saison culturelle 2021.

Cette nouvelle saison culturelle veut engager, sous l’intitulé “Ressources”, une transition dans la manière d’inviter les associations, les artistes et les acteurs culturels dans ce temps fort. Pour ce faire, des espaces de création, d’expression et d’expérimentation seront ouverts aux artistes et aux acteurs du champ culturel. Associations et institutions de toutes tailles et de toutes disciplines seront également mises en lumière dans une logique de co-construction.

Une programmation en deux temps

La saison, qui s’étend donc du 10 juin au 10 août, se déroulera en deux temps :

  • La réouverture des musées et des expositions introduira la première partie de cette troisième édition,
  • Puis les festivals et les spectacles viendront compléter le programme à partir de juillet en proposant toutes sortes d’initiatives.

” C’est ainsi que plus de 80 projets, et autant d’acteurs culturels, se sont mobilisés pour offrir au public bordelais une programmation riche et éclectique. Programmation qui reflète la diversité du tissu culturel du territoire, qui fait partie de ces ressources que cette saison a envie de mettre en avant et de la richesse du territoire bordelais.”

affiche 2 saison culturelle 2021
Seconde affiche saison culturelle 2021.

Un allié engagé auprès des acteurs culturels

“En cette période si particulière, la Ville de Bordeaux entend jouer pleinement son rôle de soutien aux opérateurs artistiques et culturels du territoire et réaffirmer combien la culture est plus que jamais nécessaire pour faire humanité pour lutter contre les peurs et les replis sur soi, pour renouer avec le vivant.”

Cette nouvelle saison tend à soutenir l’écosystème artistique et culturel bordelais en utilisant la quasi-totalité du budget artistique, soit 1,4 millions d’euros (ce qui est bien moins que les années précédentes !) :

  • plusieurs structures locales et régionales, mais aussi plus de 80 propositions artistiques ont reçu des cartes blanches. Parmi elles, on retrouve CANCAN, Chahuts le Confort Moderne, KloudBox ou encore Zebra3.
  • des aides accrues à la production et à la création sont mises en place pour valoriser plusieurs dizaines de projets,
  • la ville renforcera ses services pour accompagner au mieux l’ensemble de ces acteurs et associations dans l’expression de leur vitalité créative.
affiche exposition hugo pratt
Affiche présentation exposition Hugo Pratt.

Ô toi, ma chère rive droite

Si la conférence de presse s’est déroulée dans les locaux de la Fabrique Pola, ce n’est pas un hasard.

Cette saison culturelle 2021 ambitionne de mettre un point d’honneur à la découverte des richesses de la rive droite, qui offre une multiplicité de visages.

“Mais les ressources en question, ce sont également celles de cette rive droite encore mal connue bien que depuis toujours intimement liée à la prospérité de la rade bordelaise. Un territoire aujourd’hui riche de mémoires, de patrimoines et d’espaces qui restent encore à explorer, à observer, à imaginer, pour projeter Bordeaux dans la suite de son aventure de grande métropole de XXIe siècle.”

La saison culturelle Ressources se veut un projet culturel solidaire et écoresponsable, qui nous invite à porter attention à tout ce qui constitue aujourd’hui les véritables ressources de la ville, et à tout ce qui nous entoure.

Symbole fort, cette saison culturelle entend prendre appuie sur la mémoire de Bordeaux pour écrire collectivement le futur de la ville.

Comme Pierre Hurmic l’a si bien dit, en citant Fernidand Foche :

” Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir, donc une ville sans mémoire est une ville sans avenir.”

Programmation de la saison culturelle 2021 : les coups de coeur de Serial blogueuse

Cette programmation riche et éclectique est déjà disponible sur le site officiel de la saison culturelle de Bordeaux.

Parmi ce grand panel de proposition, certaines ont davantage attiré l’oeil de Serial Blogueuse.

Floréal Otero, Bordeaux d’une rive à l’autre

” Près de 60 années durant, le peintre Floréal Otero a inlassablement promené son carnet de croquis dans tous les quartiers de Bordeaux. Ses toiles, dans lesquelles de vifs aplats colorés viennent souvent contrepointer la grisaille ambiante, constituent aujourd’hui un témoignage inestimable sur la transformation de la ville. Elle nous révèlent un Bordeaux à jamais disparu, comme en témoigne cette exposition rassemblant des tableaux des années 1950 aux années 1990.”

exposition Floreal Otero
Exposition Floreal Otero.

Une exposition que vous pouvez retrouver du 10 juin au 8 août à l’Espace Saint-Rémi.

Paysans designers, un art du vivant

“Face à la crise environnementale, le design a un nouveau rôle à jouer : plus que jamais, il lui incombe aujourd’hui de contribuer à repenser l’organisation sociale de notre quotidien en inventant de nouvelles réciprocités. L’exposition Paysans designers, un art du vivant présente ainsi une nouvelle génération de « paysans-chercheurs » qui, des PyrénéesAtlantiques au Brésil en passant par l’Autriche ou la Drôme, cherchent à nous nourrir tout en régénérant les sols plutôt qu’en les exploitant. À la manière d’un designer, ces paysans, vignerons, éleveurs et maraîchers expérimentent de nouvelles pratiques pour produire en prenant en compte la particularité du contexte et des outils, quitte à réinventer ceux-ci pour les adapter aux spécificités locales : la terre, la topographie, l’écoulement des pluies, l’ensoleillement, les vents, les cycles biologiques de la faune et de la flore… (…)”

paysans designers pour la saison culturelle 2021
Projet Paysans designers.

Ce projet sera accessible du 14 juillet au 17 janvier 2022 au Musée des Arts décoratifs et du Design.

British Stories

” Une part importante de cette exposition est consacrée à l’art du portrait, domaine dans lequel excellaient les peintres britanniques depuis le XVIe siècle. Les maîtres du genre sont représentés, à commencer par Anton van Dyck qui contribua au renouvellement des codes de l’art du portrait comme en atteste le modello de son Double portrait de Charles-Louis de Simmeren et du prince Rupert de Palatinat, neveux du roi (musée des Beaux-Arts de Bordeaux). Suivent ensuite Joshua Reynolds, représenté par son célèbre Master Hare (musée du Louvre) et par plusieurs portraits saisissants (dont Richard Robinson, évêque d’Armargh, musée des Beaux-Arts de Bordeaux), mais aussi Allan Ramsay et Gilbert Stuart, auteurs de merveilleux portraits féminins. Ce tour d’horizon du portrait britannique culmine avec celui de John Hunter, par Thomas Lawrence (musée des Beaux-Arts de Bordeaux).”

saison culturelle 2021 : joshua reynolds pour british stories
Master Hare par Joshua Reynolds.

Une exposition déjà à l’affiche, et ce, jusqu’au 19 septembre au Musée des Beaux-Arts.

Hugo Pratt, lignes d’horizons

“Géant de la bande dessinée, créateur de l’iconique Corto Maltese, l’Italien Hugo Pratt était surtout un artiste prolifique et protéiforme, nourri de cinéma, de littérature, de musique… Au musée d’Aquitaine, l’exposition Hugo Pratt, lignes d’horizons nous embarque à la découverte des civilisations qui l’ont inspiré et des univers qui l’ont influencé, pour un voyage immersif entre réel et imaginaire.”

Exposition Hugo Pratt

D’ors et déjà accessible, vous pouvez retrouver ce projet au Musée d’Aquitaine jusqu’au 6 Février 2022.

Bon voyage – Association Board-O

” Pour la Saison culturelle 2019 Liberté !, l’Association Board-O avec Leo Valls et le designer Nicolas Malinowski avaient déjà imaginé un parcours de 6 installations artistiques skatables dans l’espace public et de 3 sculptures mobiles. Un projet qui s’amplifie aujourd’hui avec Bon voyage, exposition d’œuvres d’art skatables de l’artiste Rich Holland qui est le fruit d’un échange de sculptures avec la ville de Malmö, en Suède, pionnière dans sa manière d’intégrer la pratique du skateboard à l’aménagement urbain. Disséminés dans les différents quartiers de la ville, ces singuliers éléments de mobilier urbain invitent à découvrir et à vivre ceux-ci autrement : la ville se métamorphose en sculpture vivante, à la fois à la fois scène et terrain de jeu, décor et tremplin. (…) ”

projet skate saison culturelle
Sculpture de skate de Rich Holland.

Cet évènement se déroulera sur l’ensemble de la saison culturelle 2021, du 10 juin au 10 août. Le parcours se composera de 9 sculptures skatables :

  • Parvis de la Banque Populaire,
  • Miroir d’eau,
  • Maison Écocitoyenne,
  • MECA Archives Bordeaux Métropole,
  • Place André Meunier,
  • Esplanade des libertés (Floirac),
  • Parvis de l’Arena (Floirac),
  • Parc aux Angéliques.

 

Choisir c’est exclure, ceci n’est qu’une courte sélection de notre part ! À vous de la compléter !

Et n’oubliez pas, comme l’a souligné Pierre Hurmic, dans une volonté de marier écologie et culture pour la première saison culturelle de son mandat, de goûter à :

“L’ivresse joyeuse de la sobriété choisie.”

Ivan Illich.

Même Clifton, le Serial blogueuse cat, est curieux de découvrir la programmation de cette nouvelle saison culturelle !


  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

À propos de l'auteur

Pauline Lawruk

Étudiante à l'Institut Européen de Journalisme (IEJ) de Strasbourg, mais liée par le cœur aux rues de Bordeaux, je viens dégainer ma plume, le temps d'un stage pour traiter de sujets en série.

Commentaires

Laisse un commentaire ! Le dieu des blogueuses en série te le rendra !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Voici donc Burdigala à l’honneur dans ces projets culturels et évènementiels et je ne peux qu’adhérer au discours et à la volonté de Pierre Hurmic pour redonner à la belle endormie l’envie de se réveiller d’une période où la culture fut mise sous le boisseau quand la pandémie éteignit la vie de notre belle cité.
    A chaque article l’inspiration de Pauline s’affirme, sa maitrise des lettres, sa passion ne peut qu’inciter à la lecture et à l’écriture mais nul peut ignorer la source de son talent qu’est Isabelle, ainsi donc voila deux femmes de lettres qui gouvernent ma plume.

    Echange de bon procédé : culture,
    Voulant remercier Pauline pour cette chronique annonciatrice d’évènements culturels et son organigramme voici ma contrepartie. C’est à Castillon-la -bataille que prit fin la guerre de cent ans en 1453, un traité de paix fut signé à Lormont ( rive droite ). La rue Ausone à Bordeaux porte le nom de celui qui gouverna la préfecture des Gaulles en 377 apr . J.C , Decimus Ausonius , dit Ausone, grand poète et homme politique née à Bordeaux.

    À Pierre Hurmic l’homme qui maria écologie et culture.

    • Merci beaucoup Éric (encore une fois !) pour ce long commentaire rempli de bienveillance. Je suis ravie que tu aies lu l’article jusqu’au bout et que tu aies apprécié l’écriture, tes compliments me font toujours énormément plaisir !

      Merci également pour ce petit moment culture, je ne connaissais pas du tout cette anecdote historique. Je me coucherai moins bête ce soir !

Souscrire à la serial newsletter

I Blog You

Isabelle Camus (comme Albert).
Née un 13 juillet (comme Simone Veil).
Blogueuse en série éclectique.
Storyteller chevronnée et vélo reporterre aguerrie. À la force de mes mollets et à la pointe de mon stylo, je m’applique à mettre en lumière avec style et sens, sans vendre mon âme aux algorithmes, tout en caressant le SEO dans le sens du poil, celles et ceux qui font bouger les lignes.
C’est ainsi qu’au fil de mes rubriques et de mes partis pris, je parle :
Lifestyle – Culture – Écologie – Vie de quartier – Cause des femmes – Bien-être animal –
Le tout 100% made in Bordeaux, la ville où en 1960 je suis née, que je n’ai jamais quittée et que j’ai vue évoluer.
Pour en savoir davantage sur qui je suis, mes kiffs et mes coups de griffes, c’est par ici […]

Ma boutique en ligne

Boutique en ligne de Serial blogueuse