What a biotiful world

Le zéro déchet way of life de la Pichon/Moret family : suivez le guide !

Famille 0 déchet

Le mardi 24 novembre 2015, Béa Johnson, porte parole mondiale du zéro déchet, adepte convaincue du RRRRC = Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter venait à Bordeaux faire une conférence organisée par Les Alternatives de Lily, activatrices locales de pratiques éco-responsables.

Quelques heures avant de se produire dans un amphi universitaire bondé, devant un public où les jeunes dominaient (et ça c’est vraiment réjouissant), la Française originaire d’Avignon, partie à l’âge de 18 ans aux States où elle est restée, avait fait une halte à Darwin, l’éco-système de la caserne Niel pour visiter ce lieu, à nul autre pareil, et rencontrer quelques journalistes et blogueurs dont j’étais.

Présent également, Jérémie Pichon, militant associatif et ancien responsable bureau Aquitaine de Surfrider Foundation Europe, dont je devais apprendre ce jour-là qu’il était en train de rédiger avec sa compagne, l’illustratrice Bénédicte Moret alias Bloutouf, un ouvrage intitulé Famille Zéro Déchet – Ze guide, sortie prévue en mars 2016.

 

Nous aurons d’ailleurs l’occasion d’en discuter plus en détails dans l’intimité de son véhicule, puisque c’est lui qui me co-voiturera (ça faisait quand même un peu loin à vélo pour être à l’heure…), de la rive droite de Bordeaux, à sa banlieue rive gauche où avait lieu la conférence.

Un trajet dans les embouteillages, sous la pluie et dans la nuit, au cours duquel nous nous serons copieusement perdus dans les méandres du domaine universitaire où il aura su, même si pressé par le timing, garder son calme, quand j’aurais, si dans la vie je conduisais, pété un cable.

Désormais je savais que Jérémie vivait au vert avec sa famille à Hossegor (40), paradis des surfeurs, lui-même fan de glisse sur terre comme sur mer, et sensible de ce fait à la cause environnementale. Nettoyer des plages salies, défigurées et polluées par tout ce que l’océan charrie, ou les montagnes qui révèlent leurs plaies dès la fonte des neiges, ça vous forge une éthique. Bref un mec cohérent comme il n’y en a pas tant que ça, engagé avec femme et enfants, dans un mode de vie où le bio, le vrac et le fait maison sont roi. Et faisant suivre pendant 1 an un régime draconien à sa poubelle pour réduire au maximum ses ordures, tout en favorisant l’être à l’avoir.

Un bocal au 3/4 plein des déchets d'une année qui n'ont pas pu être compostés
Un bocal au 3/4 plein des déchets d’une année qui n’ont pas pu être compostés

La présentation bien rodée de Béa Johnson, la belle en talons aiguilles tout droit sortie de Sex in the City (visiblement décidée à démontrer qu’on pouvait être concernée par l’avenir de la planète sans être vêtue d’une peau de bête) m’aura littéralement emballée.

Et là, je vous l’accorde, on peut se faire la réflexion quant à la pertinence d’une telle  expression dans un contexte où l’emballage est considéré comme le mal incarné, aussi corrigerai-je en disant qu’elle m’aura littéralement mise en vrac.

Armée d’un micro d’une main et de l’autre d’un bocal au 3/4 rempli de ce que la famille Johnson n’avait pas réussi à composter au cours de l’année écoulée, la papesse du ZeroWasteHome, qui n’a même plus à sortir ses poubelles, m’inspirera au fil de son power point, ce qui devait devenir, en même temps que la naissance de ce site, MON DÉFI, gravé dans le marbre de ma BIO/GRAPHIE et un livre de plus dans ma bibliothèque.

Un succès éditorial d’emblée mérité

Aujourd’hui, mon blog est lancé et j’ai lu le livre de Jérémie et Bénédicte qui en deux mois, en est déjà, excusez du peu, à sa troisième réimpression ! (Je vous préviendrai quand je pourrai brandir des chiffres aussi glorieux…)

Bourré d’humour, d’auto-dérision, de conseils, d’alternatives, très visuel, décalé, coloré, pédagogique et positif malgré la gravité de la situation (on parlera des baleines qui meurent de faim, le ventre rempli de poches plastique ou du 6ème continent une autre fois), c’est le parti qu’ont pris Jérémie (qui écrit) et sa chérie (qui dessine) pour sensibiliser (sans culpabiliser) les esprits vis-à-vis  d’un sujet de plus en plus dramatique, tant écologiquement qu’économiquement, mais que la majorité des membres de notre société atteints de fièvre acheteuse préfère ignorer, en continuant bien au chaud dans son déni, de remplir son caddy dont la moitié du contenu partira illico presto à la benne.

© Bloutouf

Un plan d’action détaillé et 10 défis Zéro Déchet

« Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu » disait Victor Hugo (cette phrase, je vous la ressortirai souvent). Préfacé par Nicolas Hulot, himself et… Béa Johnson, en personne, l’ouvrage de ces « pollinisateurs d’espoir qui permettent de distinguer l’essentiel du superflu » et dont le crédo est la réduction à la source, représente une véritable mine qui attire même les médias au niveau national.

Bien sûr, comme Rome qui ne s’est pas faite en un jour, la flemme, la facilité sont là et on ne change pas ses modes de comportement et de consommation en fermant les yeux, en fronçant le nez et en y pensant très fort (en même temps c’est déjà un départ, ça veut dire que l’envie est là).

Courses, cuisine, nettoyage, mobilier, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, bricolage, festivités… les déchets sont partout. Et je vais vous dire un truc qui va même faire tressaillir les zérosceptiques qui n’ont que les mots  de bobos ou d’intégristes à la bouche… ces déchets vous les avez payés ! Et très bientôt vous paierez même le traitement de ce que vous jetez… au poids !

109262229_o

Alors si vous avez envie de savoir comment améliorer votre écobilan familial, produire moins de toxiques et faire de sacrées économies. Si vous voulez découvrir comment faire un déo express juste avec une goutte d’huile essentielle qui fait que plus vous transpirez plus vous sentez bon, composer un gel W.C. qui décrassera vos toilettes sans agresser les rivières ni vitrioler les poissons, créer un sapin de Noël qui n’aura pas poussé à l’aide de pesticides, engrais, herbicides comme toute production de masse, découvrir qu’il n’y a pas que les pâtes et les pizzas dans la vie… La liste est trop longue de tout ce je pourrais citer… vous n’avez plus qu’à :

  • Acheter le livre en vente 15 € (retour sur investissement assuré) dans les meilleures librairies, chaines culturelles ou en ligne.

Alors prêts à devenir acteur de votre vie et de votre santé ? Prêts à créer du lien et à toucher l’essentiel ? C’est ni plus ni moins ce que propose ce bouquin qui rend le zéro déchet bidonnant et (presque) facile ! Et qui démontre en 256 pages que le jeu en vaut vraiment la chandelle et me renforce encore plus dans la mise en oeuvre de mon propre défi .

Signé Bloutouf

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire